Accueil Dernières minutes L'International Deux personnes blessées dans une attaque aux obus contre le domicile du...

Deux personnes blessées dans une attaque aux obus contre le domicile du président du parlement irakien

0

Quelques heures après que la Cour suprême ait rejeté une action en justice contre la première session du Parlement après les élections législatives.

Paris :, 26 janvier (Cinktank.com) –

Au moins deux personnes ont été blessées dans une attaque à la roquette, mardi en fin de journée, contre le domicile du président du Parlement irakien, Mohamad al-Halbusi, ont confirmé des responsables irakiens.

La Security Media Cell, qui est liée aux forces de sécurité irakiennes, a qualifié cet acte de « lâcheté terroriste » dans la ville de Karama, ajoutant qu’au total trois obus ont été tirés sur la résidence d’al-Halbusi.

Il a ajouté que l’un des obus a frappé près d’un garage, tandis que le deuxième a frappé devant la maison d’un civil irakien et le troisième dans la zone d’Al Rashad, blessant deux personnes.

Al Halbusi lui-même a publié sur son compte Twitter la photo d’un enfant blessé dans l’attaque. « Je m’excuse et je promets que nous poursuivrons notre cause dans l’espoir de parvenir à un pays où la justice prévaudra, où l’injustice prendra fin et où les forces du terrorisme et de l’anarchie seront vaincues afin que vous puissiez jouir de la paix et de la sécurité », a-t-il ajouté.

Lire aussi:   Les dangers sont nombreux sur la route de la Corne de l'Afrique, mais les migrants prennent tout de même le risque.

L’attaque a été condamnée par le président irakien, Barham Sali, qui a déclaré sur Twitter qu’il s’agissait d’un « acte terroriste regrettable » qui visait « le mandat national et constitutionnel ».

Les condamnations ont été rejointes par la Mission d’assistance des Nations unies en Irak (MANUI), qui a déclaré qu’il s’agissait d’une « tentative lâche de créer le chaos ». « Nous demandons aux autorités d’intensifier leurs efforts pour prévenir ces actes et arrêter les responsables », a-t-il ajouté.

« Le calme et la retenue doivent prévaloir pour prévenir les tentatives de déstabilisation », a souligné la mission. L’attaque a été perpétrée quelques heures après que la Cour suprême a rejeté une action en justice contre la première session du Parlement après les élections d’octobre 2021.

Cette session, au cours de laquelle al-Halbusi a été confirmé pour un nouveau mandat, a donné lieu à des affrontements après qu’une alliance de partis chiites alignés sur l’Iran, qui protestent toujours contre les résultats des élections, a affirmé disposer d’une majorité parlementaire.

Cette situation a conduit à la suspension temporaire d’al-Halbusi, tandis que le religieux chiite Muqtada al-Sadr, qui dirige la coalition Sayirun qui a remporté les élections, poursuit ses efforts pour tenter de former un gouvernement.

Lire aussi:   Un ministre de Hong Kong démissionne à la suite d'une fête d'anniversaire controversée pendant une pandémie

Fin décembre, la Cour suprême a rejeté les appels interjetés par plusieurs partis d’une coalition pro-iranienne – qui a subi un revers important lors du scrutin – et a confirmé les résultats des élections législatives.

Les élections législatives anticipées ont été convoquées à la suite de la grave crise politique qui a embrasé le pays après les manifestations de masse de 2019, qui ont forcé la démission du gouvernement et l’approbation d’une nouvelle législation électorale.

Au milieu des tensions, un drone a attaqué le domicile du premier ministre, Mostafa al-Kazemi, sans que sa responsabilité soit revendiquée. Le Premier ministre a déclaré que les autorités étaient « bien conscientes » des responsables de l’attaque.

Les manifestations, qui ont éclaté en octobre 2019 et ont fait plus de 550 morts – selon le bilan officiel fourni en juillet 2020 – ont été un signe supplémentaire du désenchantement de la population vis-à-vis de la classe politique face aux nombreux cas de corruption, au mauvais état des services publics et à la crise économique qui sévit en Irak.

Article précédentL’Autriche mettra fin lundi au confinement imposé aux non-vaccinés contre le COVID-19
Article suivantFrancesco Molinari à l’événement de Tiger Woods