Accueil Dernières minutes L'International Des milliers de manifestants défendent le droit à l’avortement dans les villes...

Des milliers de manifestants défendent le droit à l’avortement dans les villes américaines

0

Paris, le 14 mai (Cinktank.com) –

Des milliers de manifestants se sont rassemblés ce samedi dans 400 villes des États-Unis, comme Washington et Los Angeles, pour protester contre l’élimination prochaine par la Cour suprême du droit à l’avortement au niveau fédéral.

« Nous sommes ici parce qu’une poignée de personnes ont militarisé la structure de notre démocratie », a reproché Kelley Robinson, directrice exécutive du Planned Parenthood Action Fund, depuis Washington.

« Nous sommes ici pour leur montrer que nous sommes la majorité. Regardez autour de vous. Vous êtes la majorité et nous sommes ici ce week-end avec un message clair à tous ceux qui veulent contrôler nos corps : retirez vos interdictions de nos corps ! » a-t-elle ajouté, comme le rapporte le journal « The Hill ».

Deux semaines seulement se sont écoulées depuis qu’un projet de décision de la Cour suprême a fait l’objet d’une fuite. Cette décision annulerait l’arrêt Roe v. Wade de 1973, qui reconnaît le droit à l’avortement au niveau fédéral et empêche les États de légiférer sur cette question.

Les manifestants ont déployé des banderoles portant des slogans tels que « Sortez votre théologie de ma biologie », « Trahison de la Cour suprême » et « Arrêtez de dire aux femmes ce qu’elles doivent faire ».

Lire aussi:   La Russie dit qu'elle a obtenu un "ordre secret" de l'Ukraine sur une nouvelle offensive en mars à Donetsk et Lougansk

« S’ils s’en prennent à nous aujourd’hui, ils s’en prendront à vous demain », a ajouté Lee dans un discours à la foule, « alors battez-vous pour qu’il n’y ait pas d’interdiction sur nos corps ».

L’événement de Los Angeles est organisé par la Fondation de la Marche des femmes. « Je suis ici aujourd’hui parce que je veux que le monde sache que l’avortement est le choix d’une femme. Celle de personne d’autre », a expliqué une femme de 53 ans, Donna Troy Wangler, dans une déclaration au Los Angeles Times.

Dans d’autres villes américaines telles que San Francisco, San Diego, Washington, New York, Chicago et Austin, des manifestations ont également eu lieu sous le slogan « Bans off our bodies » avec le soutien d’organisations telles que la Planned Parenthood Federation of America, le Planned Parenthood Action Fund, Women’s March, MoveOn et UltraViolet.

La campagne est soutenue par de nombreuses personnalités politiques telles que la députée Elizabeth Warren et l’ancien président Barack Obama. « Les extrémistes veulent imposer leur programme impopulaire au reste de l’Amérique en supprimant le droit à l’avortement », a déclaré Mme Warren sur Twitter.

Lire aussi:   Mattarella réaffirme publiquement qu'il est dans la phase finale de sa présidence

« Dans tout le pays, les Américains défendent le droit à l’avortement. Je suis fier de tous ceux qui ont fait entendre leur voix. Venez au rassemblement près de chez vous », a déclaré M. Obama.

Une majorité d’Américains (61 %) est favorable à la légalisation de l’avortement, selon une macro-étude du Pew Research Center réalisée en mars. Seuls 8 % d’entre eux estiment qu’elle devrait être illégale, tandis que 29 % pensent qu’elle devrait être illégale, sauf dans des circonstances limitées.

Article précédentScottie Scheffler sera présent à l’Open d’Écosse.
Article suivantLIV, Hatice Cengiz a répondu à Greg Normann