Accueil Dernières minutes L'International Des manifestants d’extrême droite protestent contre les politiques du gouvernement israélien en...

Des manifestants d’extrême droite protestent contre les politiques du gouvernement israélien en Cisjordanie.

0

Paris :, 14 janv. (Cinktank.com) –

Un groupe de manifestants d’extrême droite a manifesté devant le bureau du Premier ministre israélien Naftali Bennett jeudi soir pour protester contre le démantèlement de la colonie de Homesh et la politique du gouvernement en Cisjordanie.

Les manifestants, qui portaient des drapeaux et scandaient des chants anti-Premier ministre, ont accueilli les remarques du chef du parti d’extrême droite israélien du sionisme religieux, Bezalel Smotrich, et d’autres membres comme Itamar Ben Gvir et Simcha Rothman, ainsi que du député du Likoud Shlomo Karhi.

La manifestation, organisée par le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, comprenait également des chants en faveur de la plantation d’arbres du Fonds national juif dans les communautés bédouines du désert du Néguev, ce qui a conduit à treize arrestations jeudi à la suite d’affrontements entre la police et les manifestants, selon le quotidien ‘Haaretz’.

Les forces de sécurité israéliennes ont dû intervenir en tirant des gaz lacrymogènes sur au moins 2 000 Bédouins de la région d’Al Atrash, qui ont bloqué une autoroute et déraciné des arbres, affirmant que les plantations dans leur communauté « empiètent injustement sur leurs terres », selon le Jerusalem Post.

Au milieu de ces tensions, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a déclaré mardi que les travaux de replantation devaient être interrompus jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée et a également soutenu les forces de police « pour rétablir l’ordre ».

Lire aussi:   Les États-Unis sanctionnent cinq entités nord-coréennes une semaine après le lancement d'un missile nord-coréen

« Douze années de négligence du Néguev et de négligence du problème bédouin ne seront pas résolues en un jour. L’État d’Israël doit planter des arbres sur des terres publiques, mais il ne doit pas nuire aux moyens de subsistance des habitants de la région », a-t-il souligné sur ses médias sociaux.

« Un gouvernement qui récompense le terrorisme est un gouvernement dangereux pour le pays. Bennett et ses amis ont abandonné l’Etat d’Israël. Hier, ils ont décidé d’éliminer la plantation dans le Néguev après la violence des Bédouins, et maintenant ils éliminent la yeshiva de Homesh en réponse à l’horrible meurtre », a déclaré M. Smotrich en réponse à cette décision, selon le Times of Israel.

Le chef du parti d’extrême droite faisait référence à la mort d’un Israélien lors d’une fusillade dans la colonie de Homesh, à la périphérie de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, qui a été abandonnée dans le cadre d’une expulsion en 2005.

Lire aussi:   L'UNICEF affirme qu'"un million d'enfants pourraient mourir de malnutrition" en Afghanistan et prévient que "le temps presse".

La personne décédée, Yehudah Dimentman, 25 ans, était accompagnée de deux autres personnes qui ont été blessées par balles – dix au total – dans leur voiture alors qu’elles quittaient Homesh, une colonie.

« Remplir notre devoir civique et manifester jusqu’au renversement de cette mauvaise gestion. Le peuple d’Israël se réveille et vaincra avec l’aide de Dieu et ensemble », a déclaré M. Smotrich dans deux messages publiés sur ses médias sociaux.

Article précédentLes antidépresseurs peuvent augmenter le risque de maladies cardiaques, conclut une nouvelle étude
Article suivantGap lance sa première collection NFT sur la blockchain Tezos