Accueil Dernières minutes L'International Des lycéens aspergent d’alcool un camarade indigène et lui mettent le feu...

Des lycéens aspergent d’alcool un camarade indigène et lui mettent le feu au Mexique

0

Paris, 18 jun. (Cinktank.com) –

Un mineur indigène Otomí est dans un état grave après avoir été aspergé d’alcool et incendié par ses camarades de classe dans un établissement secondaire isolé de Santiago de Querétaro, dans le centre du Mexique.

L’incident s’est produit au lycée Josefa Vergara telesecundaria, dans la communauté d’El Salitre. La victime, identifiée comme étant Juan Pablo, 14 ans, a été admise à l’Hospital del Niño y la Mujer de Querétaro, rapporte le journal ‘El Universal’.

Le bureau du procureur a jusqu’à présent confirmé une plainte enregistrée le 7 juin. « L’unité spécialisée dans la justice des adolescents mène des enquêtes. Les services d’experts ont évalué les blessures causées à l’adolescent et, sur cette base, la procédure pénale se poursuivra jusqu’à ce que les faits soient pleinement éclaircis », a déclaré l’agence dans un communiqué.


La Cour suprême du Mexique annule un décret qui considérait la tauromachie comme un patrimoine culturel

Les familles ont manifesté pour exiger des mesures en réponse à cette agression et le père du garçon, Juan Zamorano, a déclaré que le garçon refusait de fréquenter le centre depuis janvier. La famille a demandé un changement de groupe, mais le directeur a refusé, ce qui s’ajoute au fait qu’il était harcelé et moqué parce qu’il était Otomí et ne parlait pas bien l’espagnol.

Lire aussi:   M. Truss met en garde contre un éventuel assaut de Kiev et préconise de nouvelles sanctions en cas d'invasion. "complet" de l'Ukraine

« Depuis cette époque, elle était déjà victime d’intimidation et nous avons réalisé que l’enseignante elle-même l’intimidait simplement parce que nous sommes Otomí. Elle pense que nous ne sommes pas de sa classe, que nous ne sommes pas de sa race. Elle pense qu’elle est un être humain et que nous sommes d’autres personnes », a-t-elle déclaré.

Article précédentLes CDC américains sont favorables à la vaccination des nourrissons à partir de l’âge de six mois contre le VIDOC.
Article suivantCristina Fernández critique l’extradition d’Assange du Royaume-Uni vers les États-Unis comme un « précédent alarmant ».