Accueil Dernières minutes L'International Des dizaines de personnes descendent dans les rues de Kaboul pour protester...

Des dizaines de personnes descendent dans les rues de Kaboul pour protester contre la fermeture des écoles pour les filles afghanes.

0

Paris :, 26 Mar. (Cinktank.com) –

Des dizaines d’enseignants, d’étudiants et de militants des droits des femmes ont manifesté samedi contre l’interdiction faite par les talibans aux filles de poursuivre leur scolarité au-delà de leur sixième année.

Des images recueillies par la chaîne afghane Tolo News montrent des dizaines de femmes, ainsi que des filles portant des uniformes scolaires et des manuels, réclamant leurs droits d’étudier et de travailler en Afghanistan.

L’un des organisateurs a confirmé à l’agence DPA que la marche avait commencé devant le ministère de l’Éducation dans la capitale et s’était terminée de manière pacifique, sans qu’aucune arrestation n’ait été confirmée jusqu’à présent.

Mercredi, plus d’un million de jeunes Afghanes ont été refoulées des écoles du pays après que les talibans ont décidé de revenir à la dernière minute sur leur décision initiale d’ouvrir des écoles pour filles.

Le mouvement fondamentaliste, qui a pris le contrôle du pays lors d’une attaque éclair en août 2021, n’a donné aucune raison pour ce changement, ce qui a provoqué un tollé dans tout le pays. Les organisations internationales et les gouvernements du monde entier ont également appelé les talibans à reconsidérer immédiatement leur décision.

Lire aussi:   Joe Biden nomme la fille de J.F. Kennedy au poste d'ambassadeur des États-Unis en Australie.

Depuis que les talibans ont pris le pouvoir le 15 août de l’année dernière en s’emparant de la capitale, Kaboul, ils ont restreint les droits des Afghans. Les filles et les femmes ont été privées d’un grand nombre de leurs droits et les protestations contre ces changements ont été réprimées.

Article précédentAutres échecs dans l’histoire du football
Article suivantM. Biden prononcera un discours depuis le château royal de Varsovie sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.