Accueil Dernières minutes Sport Denis Shapovalov crie à la foule de Rome de « fermer sa gueule ».

Denis Shapovalov crie à la foule de Rome de « fermer sa gueule ».

0

Le joueur de tennis canadien Denis Shapovalov a crié à la foule de Rome de « fermer sa gueule » lors du deuxième set de son premier match à Rome contre le favori local Lorenzo Sonego, mais après le match, il s’est excusé et a reconnu son erreur.

Dans le deuxième set, Shapovalov a traversé le filet pour montrer la marque à l’arbitre. Shapovalov a reçu un point de pénalité pour avoir traversé le filet et s’est plaint qu’il n’avait rien fait, mais avait seulement montré la marque.

L’arbitre de chaise a dit à Shapovalov que, selon le règlement, il devait le pénaliser d’un point. Alors que Shapovalov qualifiait la règle de « stupide », le public de Rome s’est mis de la partie.

C’est alors que Shapovalov leur a dit de « fermer leur gueule ».

Shapovalov a gagné et s’est excusé.

Shapovalov a survécu à son premier match à Rome en battant Sonego 7-6 (5), 3-6, 6-3. Après le match, Shapovalov s’est excusé auprès de l’arbitre de chaise : « Je suis désolé, je sais qu’il ne fait que suivre les règles ».

Shapovalov a subi un break dans le troisième jeu du match, mais a rendu le break à Sonego dans le 10e jeu, alors que l’Italien servait pour le premier set. Après avoir sauvé une balle de set dans le 10e jeu et forcé un tie-break, Shapovalov a pris une avance de 6-3 dans le tie-break avant de convertir sa troisième balle de set pour gagner un premier set serré.

Lire aussi:   Hideki Matsuyama défendra son titre à Augusta

Dans le deuxième set, le premier break est intervenu dans le huitième jeu, lorsque Sonego a brisé Shapovalov pour mener 5-3. Sonego a ensuite servi pour le deuxième set dans le jeu suivant.

Shapovalov a bien réagi à la perte du deuxième set en commençant le jeu décisif avec une avance de 3-0. Shapovalov a conservé son service pour le reste du match et a remporté une victoire en trois sets.

C’était la première rencontre entre Shapovalov et Sonego. « Je pense que j’ai dû élever mon niveau (dans le troisième). Il jouait un super tennis. Mais je me suis aussi calmé après avoir commis mon erreur dans le deuxième set.

Je suppose que je connais les règles maintenant », a ajouté Shapovalov.

Article précédentATP Rome : Jannik Sinner convainc contre Martinez. Le derby azzurrien au deuxième tour
Article suivantLucie Malchirand défend l’Open d’Italie féminin