Accueil Dernières minutes Sport Danielle Collins se retire de deux tournois et ne défendra pas le...

Danielle Collins se retire de deux tournois et ne défendra pas le titre de San Jose.

0

La numéro 9 mondiale Danielle Collins manquera le début de la tournée nord-américaine en dur puisqu’elle ne défendra pas son titre de San Jose et ne pourra pas non plus jouer à Toronto. Collins, 28 ans, devait commencer sa campagne estivale sur surface dure la semaine prochaine au Silicon Valley Classic de San Jose.

Malheureusement pour les organisateurs et les fans de tennis de San Jose, Collins ne fera pas sa quatrième apparition au tournoi. Collins a fait ses débuts à San Jose en 2018, où elle a atteint les demi-finales avant de s’incliner face à Maria Sakkari.

Collins a subi une défaite en huitième de finale à San Jose en 2019, avant d’aller jusqu’en finale du tournoi l’année dernière. On attendait de Collins, le joueur américain le mieux classé, qu’il excelle dans le groupe de joueurs de cette année à San Jose.

La dernière fois que Collins a participé à un tournoi sur terre battue, c’était à Lausanne, la semaine suivant Wimbledon. Là-bas, Collins a subi une défaite surprise au premier tour face à Simona Waltert.

Lire aussi:   Taylor Fritz ne laisse aucune chance à Lorenzo Musetti au premier tour à Wimbledon.

Collins est hors jeu, mais Naomi Osaka participera à la compétition à San Jose.

L’absence de Collins est certainement un coup dur pour les organisateurs de San Jose, mais la bonne nouvelle est qu’Osaka, quatre fois championne du Grand Chelem, devrait faire son retour à la Silicon Valley Classic.

Osaka s’est blessée au tendon d’Achille pendant la saison sur terre battue et a manqué toute la saison sur gazon, y compris Wimbledon. Après avoir pris un peu de repos, Osaka a décidé d’accepter une wildcard à San Jose et ce sera son premier tournoi en deux mois.

Osaka, 24 ans, a fait ses débuts à la WTA lors du Silicon Valley Classic en 2014. Huit ans se sont écoulés depuis les débuts d’Osaka à la WTA et elle est aujourd’hui l’un des plus grands noms du tennis féminin.

Bien qu’Osaka n’ait pas joué depuis un certain temps, elle est toujours une menace sur les courts durs. Il reste à voir comment Osaka se débrouillera à San Jose, tandis que Collins espère qu’elle pourra participer à Cincinnati, qui débute le 15 août.

Article précédentMaria Bouzkova avance fermement vers les quarts de finale à Prague
Article suivantLe fabricant de moteurs d’avion Rolls-Royce choisit un nouveau PDG : Tufan Erginbilgic