Accueil Dernières minutes Sport Daniel Evans se reprend avant que Taylor Fritz ne soit contraint d’abandonner...

Daniel Evans se reprend avant que Taylor Fritz ne soit contraint d’abandonner la course.

0

Le Britannique Daniel Evans s’est qualifié pour la première fois pour les quarts de finale du Citi Open. La 16ème tête de série est passée à autre chose lorsque son adversaire du troisième tour, Taylor Fritz, a été contraint d’abandonner, Evans l’emportant 3-6, 7-6 (5), 4-1.

Fritz participait cette semaine à sa première compétition depuis qu’il a atteint ses premiers quarts de finale en Grand Chelem le mois dernier à Wimbledon. Le numéro un américain a déclaré en début de semaine qu’il souffrait d’une fracture de fatigue au pied.

Evans, qui a sauvé une balle de match dans le jeu décisif du deuxième set, affrontera en quart de finale Yoshihito Nishioka, un ancien des Washington Kastles. Nishioka s’est qualifié grâce à une victoire 7-6(2), 7-6(1) sur Karen Khachanov (7e), qui était à la recherche de sa 200e victoire ATP en carrière.

Nishioka participe à son deuxième quart de finale de l’année (Acapulco). C’est également la première fois qu’il atteint les quarts de finale en cinq participations au Citi Open. Nishioka détient une avance de 4-0 sur Evans dans sa série ATP Head2Head, avec notamment des victoires cette année à Miami et au Citi Open 2019.

Lire aussi:   Ces pyramides en Bosnie n'ont pas aidé Novak Djokovic, dit un politicien.

Par ailleurs, Mikael Ymer a obtenu son billet pour le premier quart de finale ATP-500 de sa carrière grâce à sa troisième victoire consécutive en trois sets. Ymer a battu Emil Ruusuvuori 6-3, 6-7, 6-4 en 2 heures 54 minutes dans le match d’ouverture jeudi sur Grandstand.

Ymer, 23 ans, a joué 8 heures et 17 minutes, le maximum du tournoi, en trois matches cette semaine. « Sur le court, je me sentais bien aujourd’hui, mais les conditions sont très difficiles », a déclaré Ymer, qui affrontera maintenant Grigor Dimitrov (5e) ou l’Américain Sebastian Korda.

« Je viens de jouer à Umag la semaine dernière, qui était plus chaud que ça, donc pour moi, c’est vraiment difficile, bien sûr, mais ça me semble un peu acclimaté pour moi en venant de là-bas. »

Article précédentYoshihito Nishioka assomme Karen Khachanov à Washington
Article suivantDaniil Mevedev montre son autorité à Los Cabos et est déjà en demi-finale.