Accueil Dernières minutes Construction et réhabilitation de classes : un autre gros défi pour l’école...

Construction et réhabilitation de classes : un autre gros défi pour l’école malienne à la veille de la rentrée scolaire.

0

Alors que la rentrée scolaire au Mali doit avoir lieu le 3 octobre prochain, le pays fait encore face à un déficit en salle de classes, en particulier dans les zones centre et nord. Pour remédier à ce problème, le gouvernement appelle les partenaires à soutenir son programme de construction et de réhabilitation. Parmi ces partenaires figure la Fondation Maliba de l’homme d’affaires Aliou Diallo.

A l’occasion d’une conférence de presse, le jeudi 1er septembre 2022, la ministre de l’Éducation nationale du Mali, Mme Sidibé Dedeou Ousmane a annoncé que la rentrée scolaire 2022-2023 aura lieu le 16 septembre pour l’administration scolaire et le 3 octobre pour les élèves. Une distinction qui viserait à mieux préparer la reprise effective des cours.

La ministre a également félicité le corps enseignant et les élèves pour les résultats de l’année dernière, en particulier ceux du baccalauréat. Elle a en outre salué les grandes réalisations du chef de la junte, Assimi Goita, en faveur de l’école malienne.

La Fondation Maliba, un partenaire de longue date de l’Etat

« Aujourd’hui, 2000 salles de classe ont été réhabilitées dans 16 académies, grâce au Programme d’urgence du Chef de l’Etat », a indiqué Mme Sidibé Dedeou. Mais c’est encore largement insuffisant pour combler le besoin.

Lire aussi:   Villarreal continue de rêver aux quarts de finale

La ministre a donc appelé les partenaires du Mali à soutenir la dynamique de réhabilitation et de construction de nouvelles salles de classes, surtout dans les régions centre et nord. Si Bamako compte énormément sur les acteurs internationaux pour combler le déficit, il peut aussi miser sur les partenaires nationaux.

Il s’agit notamment de la Fondation Maliba, de l’homme d’affaires Aliou Diallo. Cette organisation philanthropique opère au Mali depuis plus d’une décennie. Elle s’est spécialisée dans l’aide d’urgence (en vivres et espèces), la formation des femmes, le financement de projets, l’équipement des centres de santé et le soutien aux coopératives agricoles.

Un plan Marshall pour l’éducation nationale

La Fondation Maliba agit en outre dans le secteur éducatif avec la distribution des kits scolaires (cartons de craies, boites de stylos et cahiers) à chaque rentrée. Ce fut le cas l’année dernière pour huit écoles du premier cycle de Nioro du Sahel (nord-ouest). Quelques années plus tôt, en 2017, elle avait fait don de 4 millions de FCFA de matériel scolaire aux élèves du cycle fondamental de l’éducation nationale de plusieurs villes, dont Bamako, Kayes, Ségou et Mopti. Par-dessus tout, l’association construit ou réhabilite des salles de classe un peu partout sur le territoire national.

Lire aussi:   Le sort politique immédiat du Pakistan est en jeu ce dimanche avec une motion de défiance à l'encontre du premier ministre.

Homme politique engagé dans la course à la présidentielle de 2024, le président de la fondation, Aliou Diallo compte faire mieux pour l’école de son pays. Pour cela, il a préparé un plan Marshall destiné à la reconstruction et la refondation totale du Mali.

Ce programme très ambitieux, à plus de 15.000 milliards, prévoit pour le système éducatif la construction de centaines d’écoles et d’universités dans tout le pays. Ces établissements seront déployés en même temps que des centres de santé, des routes et ponts, des centrales électriques ou encore des usines.

Article précédentLe premier avion électrique au monde, Alice, en images : voyez le design, les caractéristiques, l’intérieur et bien d’autres choses encore en détail.
Article suivantBMW va développer son assistant vocal de nouvelle génération en utilisant Amazon Alexa