Accueil Sport Golf Charl Schwartzel se souvient de son Masters 11

Charl Schwartzel se souvient de son Masters 11

0

Charl Schwartzel a révélé que le visionnage de certains de ses moments gagnants lors de sa victoire au Tournoi des Maîtres en 2011 l’a inspiré à réaliser un brillant 69 lors de la deuxième journée au Augusta National Golf Club.

Charl Schwartzel, déclarations

Avec des vents violents qui ont rendu le scoring beaucoup plus difficile que le premier jour, le Sud-Africain a réussi un parcours de trois sous le par, ce qui lui permet de conserver le même score pour la semaine et d’être en course pour une deuxième veste verte.

Le 11 fois vainqueur du DP World Tour a atteint le week-end lors des deux premiers tournois des Rolex Series de la saison, mais depuis, il a manqué six coupes consécutives sur le US PGA Tour. Il s’est moqué de cette forme vendredi à Augusta et a révélé qu’il avait fouillé dans ses archives avant le premier championnat majeur de la saison.

« Je n’ai pas l’impression d’avoir joué aussi mal que mes résultats », a-t-il déclaré. « J’ai essayé de resserrer un peu le swing. De rendre les mains un peu plus passives, les mains étaient un peu trop actives. « Je dois être honnête.

Lire aussi:   WTA Toronto : Serena Williams bat Parrisaz et s'envole vers le 2e tour.

Ces deux tours sont parmi les deux meilleurs tours de frappe de balle que j’ai eu depuis très longtemps. « Les mauvais résultats n’ont pas vraiment déterminé comment je me sentais en arrivant ici. « En fait, j’ai pris deux semaines de repos et au fur et à mesure que les deux semaines passaient, j’ai pris confiance et j’ai cru que je pouvais gagner ce tournoi parce que je commençais à bien frapper la balle.

« J’ai travaillé sur le swing, et j’ai juste essayé d’effacer toutes les dernières semaines, les résultats. » Schwartzel est monté et descendu du sable pour un birdie sur le deuxième par-cinq et s’il a rendu le coup sur le quatrième, une approche à deux pieds au septième l’a vu tourner en 35.

J’ai pris confiance en moi et j’ai cru que je pouvais gagner ce tournoi parce que je commençais à très bien frapper et j’ai regardé de vieilles séquences et c’est toujours là. Un autre coup de fer stupéfiant lui a laissé un tap-in sur le dixième, mais il l’a cédé sur le suivant avant de faire deux coups de fer pour un birdie à partir de juste à côté du green sur le par cinq du 13 et de presque réussir le par trois du 16.

Lire aussi:   L'optimisme de Roger Federer : je suis convaincu de pouvoir revenir au plus haut niveau

« C’était difficile », a-t-il dit. « Je pense que nous avons eu un peu de chance ce matin. Il faisait très froid mais nous n’avons pas eu affaire à beaucoup de vent pendant les cinq ou six premiers trous. « Il a commencé à se lever vers sept, huit et puis le back nine….

c’est devenu difficile. « Au fond, près d’Amen Corner, le vent tourbillonne beaucoup. Vous savez qu’il est là. Le plus dur, c’est d’essayer de s’engager sur un coup. « Je pense que tout le monde serait heureux de faire le par. Si vous jouez trois fois moins que la normale, c’est un bonus, et vous avez frappé quelques bons coups et fait quelques putts supplémentaires. »

Article précédentUn client de Tesla paie son Model X depuis deux ans pour le rendre en 2020
Article suivantLes ventes au détail de véhicules électriques triplent en 2022 pour atteindre 4,29 millions d’unités.