Accueil Sport Golf Championnat du monde junior féminin, l’Espagne a gagné

Championnat du monde junior féminin, l’Espagne a gagné

0

L’Espagne (Cayetana Fernandez Garcia-Poggio, Andrea Revuelta, Paula Martin) a dépassé la Suède dans le dernier tour et a remporté le Championnat du monde junior féminin, le championnat du monde par équipe de la catégorie, sur le parcours de l’Angus Glen Golf Club (par 72), à Markham, au Canada, où l’Italie a terminé treizième.

Des ibériques qui ont marqué deux fois, puisqu’elles ont également gagné en individuel avec Cayetana Fernandez Garcia-Poggio.

Championnat du monde junior féminin, résultats

Les Espagnoles ont terminé avec 575 (140 143 146 146, -1), les seules à avoir battu le par du peloton, récupérant dans le dernier tour le coup de retard qu’elles avaient sur la Suède et le détachant ensuite de cinq.

Argent pour les Nordiques avec 580 (+4) et bronze pour Chinese Taipei (582, +6). En quatrième position avec 589 (+13) la Colombie, en cinquième position avec 595 (+19) l’Allemagne, en sixième position avec 598 (+22) la première des deux équipes qui ont pu aligner le Canada par règlement et en septième position avec 600 (+24) la France.

Lire aussi:   Cas de Novak Djokovic, ce serait la raison qui conduirait l'Australie à annuler son visa

L’Italie a été particulièrement malheureuse (622 – 154 156 154 158, +46), qui dès le deuxième tour a perdu Francesca Fiorellini, contrainte à l’abandon, et qui a dû continuer avec seulement deux concurrentes, Diana Maria Casartelli et Ginevra Coppa, et donc il ne pouvait plus compter sur la possibilité de pouvoir écarter le meilleur score de la journée (les deux meilleurs sur trois dans chaque tour valable pour le classement par équipe), un handicap important dans une course de ce type.

Dépassement final aussi dans le classement individuel où Cayetana Fernandez Garcia-Poggio (282 – 70 70 72 70, -6) un 70 (-2, quatre birdies, deux bogeys) a été suffisant pour se rapprocher de la victoire, profitant de l’échec de la suédoise Meja Ortengren, leader après trois tours et troisième à l’arrivée avec 285 (-3), dépassée aussi par la colombienne Maria José Marin (284, -4).

Le 76 (+4) d’Ortengren a certifié la mauvaise journée des Suédoises avec ses deux compagnes qui ont fait pire. Hors du podium pour deux coups Ting-Hsuan Huang, quatrième avec 287 (-1), et cinquième avec 295 (+7) l’autre suédoise Nora Sundberg et la belge Savannah De Bock.

Lire aussi:   Andy Murray révèle sa plus grande victoire à Montréal

Diana Maria Casartelli a terminé 26e avec 309 (79 79 74 77, +21) et Ginevra Coppa 43e avec 322 (84 77 80 81, +34). L’entraîneur Alex Senoner a assisté les Italiennes. Les bleues ont précédemment remporté la course en 2018 avec Caterina Don, Emilie Alba Paltrinieri et Alessia Nobilio et sont également montées sur le podium en 2019, troisième avec Carolina Melgrati, Alessia Nobilio et Benedetta Moresco.

Article précédentKeegan Bradley gagne à nouveau après quatre ans
Article suivantFred Couples : Je pense que c’est le meilleur tour que j’ai jamais joué