Accueil Dernières minutes Sport Ces derniers mois n’ont pas été faciles : l’analyse de Nadal après...

Ces derniers mois n’ont pas été faciles : l’analyse de Nadal après le retour avec Fognini

0

Un match et demi. Il n’en fallait pas plus à Nadal pour prendre la mesure de Fognini et venger sa défaite de 2015 sur le ciment de Flushing Meadows. Malgré une étrange « blessure » au nez au milieu du quatrième set, le phénomène espagnol n’a rien changé au scénario et a atteint le troisième tour avec Richard Gasquet.

Un joueur qu’il a déjà rencontré et battu lors des dix-sept occasions précédentes. « Je ne peux pas donner d’explication pour le faux départ. Je m’entraîne bien, je vais bien, donc il m’est difficile de comprendre ce qui s’est passé aujourd’hui.

J’ai continué à m’en tenir à un plan tactique agressif, convaincu que tôt ou tard, il serait payant, mais lorsque j’ai réalisé que la situation était à la limite, j’ai changé quelque chose et j’ai essayé de donner plus de profondeur aux coups et d’attendre un peu plus ses mouvements.

Vous perdez en qualité, bien sûr, mais au moins vous ne faites pas d’erreurs et cela m’a aidé à trouver mon rythme. Au troisième et au quatrième, je me suis senti bien », a-t-il expliqué après le match. « Je n’ai pas vraiment eu de problèmes avec la boîte, j’étais juste un peu inquiet de la performance globale.

Lire aussi:   L'excitation d'Ons Jabeur après avoir atteint sa première finale WTA 1000 et être entrée dans l'histoire.

J’ai eu des mois très difficiles et ce n’est pas toujours facile de gérer tout ce qui se passe sur le terrain. Disons qu’il y a eu quelques situations où j’ai perdu un peu le contrôle de mon jeu au début.

La saison en termes de résultats a été formidable, mais d’abord les côtes, puis le pied et enfin les abdominaux. Disons qu’il y avait aussi de nouvelles situations sur le plan personnel. Ma femme va bien, mais il n’est pas facile de gérer ces situations à distance », a-t-il déclaré avec une grande clarté.

Finalement, avant de trouver le tournant, Nadal a dû récupérer un set et un break d’avance contre le « fantôme » Fognini, qui avait remporté une de ses quatre victoires précédentes à New York.

Nadal : J’étais un peu étourdi

« L’important dans ces moments-là, c’est de se dire que l’on n’est pas imbattable, d’accepter que l’on puisse faire des erreurs. Le fait de savoir que je peux mal jouer et faire des erreurs m’aide à être beaucoup plus conscient de mes points forts également.

Dans ce genre de situation, il faut être très humble. Je ne suis pas une personne qui rumine trop les choses, parfois dans le sport les choses sont plus simples qu’elles n’y paraissent. Au tennis, de manière triviale, l’essentiel est de limiter les dégâts lorsque les choses vont mal et de créer de meilleures situations d’avantage lorsque les choses vont bien ».

Lire aussi:   Bryson DeChambeau : "C'est une décision difficile"

Au troisième tour, le défi avec Gasquet, qu’il a toujours battu depuis le premier match historique à Monte-Carlo en 2005. Au cours des dix-sept dernières années, il n’a perdu que cinq sets, le dernier datant de 2008.

« Mon niveau d’entraînement est plus élevé que cela. Je ne peux m’améliorer que si je continue à gagner des matches, c’est donc l’objectif principal. Pour continuer à jouer et à gagner. Je suis heureux d’avoir eu une autre chance, je n’abandonne jamais.

Je suis un optimiste de nature », conclut-il avec un sourire. Lors de l’interview dans le banc de touche, le phénomène espagnol s’est évidemment attardé sur l’étrange problème de son nez. « Disons que j’étais un peu étourdi, mais j’avais plus peur qu’autre chose. Je vais bien maintenant. Une telle chose m’est déjà arrivée au golf, mais jamais au tennis », a-t-il déclaré.

Article précédentExcellente nouvelle pour Rafael Nadal et sa femme
Article suivantMontella-Balotelli : Supermario part et l’entraîneur lui envoie un message incroyable