Accueil Sport Golf Cazoo et French Open, le DP est évasif

Cazoo et French Open, le DP est évasif

0

Alors que les Anglais de Cazoo viennent de mettre un terme à leurs activités sur le continent européen, le sponsor principal de l’Open de France (22-25 septembre) jette un voile d’incertitude sur le plus ancien tournoi de golf d’Europe continentale.

Encore une mauvaise nouvelle pour le DP World Tour à Wentworth, suite au décès de la reine Elizabeth II jeudi.

Cazoo, situation

Le plus grand tournoi du circuit professionnel européen se termine dimanche sur 54 trous, une obligation dictée par l’organisation des funérailles de la reine Elizabeth II.

Cette journée en moins a un impact sur le budget du tournoi et le retour attendu par les sponsors, les plus importants en particulier – BMW et Rolex – pour qui la représentation répétitive de leur image est une règle absolue.

Les millions qu’ils injectent ainsi dans le golf, mais aussi dans d’autres sports, deviennent quelque peu banals, tant ils sont nombreux. Faire parler de soi longuement a un coût dont certains n’ont que faire, semble-t-il, tant leur puits de pétrole est sans fond.

Lire aussi:   US Open - Dos à dos historique pour Rajeev Ram et Joe Salisbury en double masculin

Et puis, on se dit « et pourquoi pas nous » et voilà de nouvelles boîtes qui se multiplient avec des idées qui peuvent être très bonnes au moins sur le papier et de manière universelle. Sur le papier, c’est toujours bon, et le « Business Plan » va capter l’intérêt du banquier.

Nous en connaissons des tas qui ont eu les yeux plus gros que le ventre et qui se cassent le cou. Mais quand ils entraînent d’autres organisations dans la débâcle, c’est trop ! C’est le cas de Cazoo, une marque anglaise qui vend des voitures d’occasion.

Elle s’accroche au sport, sauve des clubs de football en détresse, décide d’exporter sa science et débarque sur le continent européen où elle trouve, entre autres, des maillots de l’OM pour mieux exposer sa marque. Au même moment, les Internationaux de France sont en difficulté et Zorro-Cazoo arrive.

Ouf ! Et le tournoi revient sur son Golf National dans deux semaines. Ou devrions-nous dire « devrait » retrouver ? L’information circule depuis peu dans les couloirs. La situation de Cazoo étant catastrophique, elle stoppe toute activité dans l’espace européen dont la France et son open national font partie.

Lire aussi:   Onze joueurs du Challenge aux Masters

Vu la manière cavalière de se libérer, il faut rapidement relire les contrats qui lient ce sponsor à European Tour Group. Interrogé à ce sujet, Scott Crocket (directeur de la communication média) reste évasif. « L’info tombe au plus mal, le deuil que l’on sait perturbant le « further informed » nécessaire ».

Bien, mais le 22 septembre, c’est déjà demain. Comment remplacer un sponsor aussi défaillant et ses millions ?  » Le sujet n’est pas vraiment discutable jusqu’au début de la semaine. Et qui nous dit que Cazoo ne sera pas à Guyancourt ? En tout cas, nous ne laisserons pas tomber ce tournoi.

C’est l’Open de France après tout ! C’est souhaitable, mais l’almanach du golf français nous laisse sur notre faim lorsqu’il nous rappelle la disparition brutale d’un sponsor chinois, ou celle des millions de Rolex Series qui ont accompagné la célébration d’une longue et fidèle amitié. .

Article précédentIllusion d’optique : Qu’est-ce qui ne va pas dans cette image ?
Article suivantJon Rahm, 62 pour un -10 mais ce n’est pas suffisant.