Accueil Dernières minutes Sport Carlos Moyà : Ceux d’entre nous qui sont autour de Rafa savent...

Carlos Moyà : Ceux d’entre nous qui sont autour de Rafa savent combien Casper est bon.

0

Sous un soleil accablant, plus de 25 degrés, Rafael Nadal s’est entraîné ce samedi sur le court 7 de Roland Garros pour préparer la finale contre Casper Ruud. Avec sa famille et ses amis dans les gradins, et accompagné de toute son équipe, le numéro un de l’Union européenne s’est rendu au stade.

5 au classement ATP Pepperstone a finalisé les détails avant de se battre une nouvelle fois pour la Coupe des Mousquetaires. « Il y a encore du travail à faire et c’est le plus important : clôturer le tournoi », a déclaré Carlos Moyà, l’un des entraîneurs de l’Espagnol, à ATPTour.com.

« On verra comment ça se passe demain. Il y a beaucoup d’usure, mais c’est le dernier effort. » « Ce n’est pas la façon souhaitée d’atteindre une finale. Nous sommes vraiment désolés pour Zverev et nous lui souhaitons un prompt rétablissement », a déclaré Moyà.

« Jusqu’à ce moment, Rafa a fait un exercice de survie brutal sans jouer son meilleur tennis. Une épopée impressionnante pour arriver au moment où Zverev s’est blessé ». Maintenant, c’est au tour de Nadal de penser à Ruud, qui travaille à la Rafa Nadal Academy by Movistar depuis août 2018.

Lire aussi:   Ferrero sur Alcaraz : C'est pourquoi il peut être compétitif sur toutes les surfaces.

Bien qu’ils ne se soient jamais rencontrés (le match de dimanche sera leur premier face-à-face ATP), les deux hommes se connaissent très bien. « Ceux d’entre nous qui sont autour de Rafa savent à quel point Casper est bon », a loué Moyà.

« Nous le respectons beaucoup et nous nous attendons à une bataille longue et difficile. C’est un joueur de tennis qui connaît bien les tenants et aboutissants de cette surface et nous nous attendons à un match très difficile », a-t-il poursuivi. « Il est très confiant.

C’est le joueur qui a le jeu le plus « terre à terre » du circuit. Nous nous attendons à une bataille du fond du court, avec de longs échanges ». Bien sûr, il s’agira de la première finale de Grand Chelem pour Ruud et l’expérience pourrait jouer un rôle clé.

« Ce n’est pas l’endroit le plus facile pour atteindre sa première finale en Grand Chelem », a reconnu Moyà. « Alors tout peut arriver. Je ne me lasserai pas de le dire : c’est Roland Garros et Rafa Nadal ».

Lire aussi:   Giulio Zanichelli de Parme à San Francisco

Désormais, l’option d’étirer le record de titres du Grand Chelem n’est plus qu’à une victoire près pour Nadal, qui atteint la finale avec 21 (contre 20 pour Novak Djokovic). Cependant, c’est un sujet dont on ne parle pas dans l’équipe de l’Espagnol, que ce soit maintenant ou au cours des deux dernières semaines.

« Nous n’avons pas parlé du 22 », a avoué Moyà. « Évidemment, c’est à l’horizon, mais ce serait ajouter plus de pression sur Rafa. Ce n’est pas nécessaire », a-t-il poursuivi. « Le fait de gagner 13 Roland Garros, peut-être 14 demain,… c’est presque impossible à battre.

En 17 ans, avec toutes les blessures qu’il a eues, il n’a jamais quitté le top 10 pendant une semaine et il a réussi tout cela. C’est impressionnant.

Article précédentPedro Clar : Nous vivons le meilleur moment de la carrière de Casper Ruud.
Article suivantCilic : Mon meilleur match ? Roger Federer à New York