Accueil Dernières minutes Sport Carlos Alcaraz : Je joue à un niveau incroyable.

Carlos Alcaraz : Je joue à un niveau incroyable.

0

Carlos Alcaraz n’a pas de freins. Avec chaque performance, il a quelque chose de nouveau à montrer : le #NextGenATP est déjà une réalité à part entière des principaux protagonistes du Tour et même le numéro 5 mondial Stefanos Tsitsipas n’a pas pu lui résister, malgré de bons passages pendant le match et en étirant la définition à trois sets.

L’Espagnol a obtenu son billet pour les demi-finales de l’Open Banc Sabadell de Barcelone grâce à une victoire 6-4, 5-7, 6-2. Il est passé à deux jeux de remporter son troisième trophée de l’année au niveau du circuit devant, et pour la première fois avec, le public espagnol qui a rougi ses paumes pour applaudir la taille du match et a fièrement scandé « Carlitos, Carlitos », qui a toujours trouvé des réponses dans chaque moment de tension que le match de deux heures et douze minutes a posé.

Pendant ce temps, Alcaraz porte sa série d’invincibilité contre Tsitsipas à 3-0 dans la série ATP Head2Head, après avoir remporté leurs matchs à l’US Open en septembre dernier et à l’Open de Miami présenté par Itau en mars.

La première fois sur la terre battue était aussi pour l’Espagnol et avec un triomphe de poids, signant un total de 41 coups gagnants. En fait, le match a démarré de manière équilibrée, les deux joueurs montrant des signes de leur forme.

Lire aussi:   Monica Ferrari, le secret des golfeurs italiens

Mais cette égalité a été maintenue jusqu’au neuvième jeu, dans lequel Alcaraz a fait preuve d’un changement supplémentaire pour générer les premières chances de break et briser le service du Grec avec un drop shot parfait – déjà l’une des armes les plus remarquables et sublimes de son répertoire.

Dans le jeu suivant, bien sûr, Alcaraz n’a pas hésité et a conclu le premier set en zéro et avec pure autorité, après 36 minutes de jeu… Alcaraz a frappé 14 gagnants dans le premier set et n’en a cédé que quatre dans le premier.

Le jeune homme de 18 ans, qui est devenu le plus jeune champion ATP 500 en triomphant à Rio de Janeiro en février avant de remporter son premier titre ATP Masters 1000 à Miami au début du mois, a brisé le service du champion de Monte Carlo aux troisième et cinquième jeux du deuxième set et semblait être sur la voie de la victoire.

Cependant, Tsitsipas n’allait pas abandonner facilement et commençait à trouver l’ordre pour commencer son rétablissement. Après un double break dans le deuxième set, c’est le Grec qui a remporté quatre jeux consécutifs pour prendre une avance de 5-4 dans le deuxième set et envoyer le match dans le troisième set.

Loin de ressentir le poids du match et la tension des derniers jeux, Alcaraz a retrouvé sa forme dans le dernier set, brisant Tsitsipas dans le premier jeu du troisième pour envoyer un message clair : il n’allait pas lâcher la victoire.

Lire aussi:   Andrey Rublev se qualifie pour ses deuxièmes quarts de finale de Roland Garros

A partir de là, l’Espagnol a enchaîné quatre matchs consécutifs. Tsitsipas a même quitté le court après avoir été mené 0-3, mais s’est vu accorder deux points de pénalité distincts pour violation du temps après une discussion animée avec l’arbitre de chaise.

Cependant, Alcaraz ne s’est pas laissé décourager pour sceller le match à zéro-nil et l’importante victoire. Cette capacité à réagir et à s’adapter aux différents moments d’un match est quelque chose de complexe et Alcaraz a déjà montré les signes d’une capacité résolue de quelqu’un qui est sur le circuit depuis des années.

Alcaraz est là pour rester et à Barcelone, il l’a fait savoir une fois de plus. « Je pense que j’ai battu le favori », a-t-il déclaré à propos de sa victoire sur le numéro 5 mondial. « Je joue à un niveau incroyable. Et je pense que je suis prêt à remporter le titre. »

Il sera opposé à Alex de Minaur, 10e tête de série, en demi-finale samedi. Pendant ce temps, Alcaraz a assuré sa place de plus jeune joueur à entrer dans le Top ATP depuis Rafael Nadal en 2005.

Article précédentTapio Pulkkanen : « J’ai joué 50 tours ici ».
Article suivantNovak Djokovic sur le déménagement de Wimbledon : Je ne peux pas soutenir cette décision.