Accueil Sport Golf Bryson DeChambeau : « Fake news about me »

Bryson DeChambeau : « Fake news about me »

0

Il s’agit d’une affaire concernant le forfait de Bryson DeChambeau au Genesis Invitational, un tournoi du PGA Tour prévu du 17 au 20 février en Californie. L’Américain, numéro 12 du golf mondial, a motivé son absence par la persistance de la blessure à la hanche et à la main qui l’avait déjà contraint à se retirer récemment du Saudi International (Asian Tour).

En effet, aux Etats-Unis, certains affirment que le champion de Major a déjà un accord avec la nouvelle Super League arabe et qu’il pourrait ne plus jouer sur le circuit masculin américain de haut niveau.

Bryson DeChambeau, déclarations

Une circonstance vivement démentie par DeChambeau, qui a parlé de « nouvelles fausses et inexactes ».

Et a souligné le fait que « toute annonce concernant mon état de santé et le programme de jeu sera toujours et uniquement communiquée par mon entourage » Le Californien pourrait revenir sur le green du 3 au 6 mars en Floride où, à Orlando, il devrait défendre son titre au Arnold Palmer Invitational (PGA Tour).

Il compte parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde. Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Lire aussi:   Tiger Woods pourrait utiliser une voiturette de golf

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Lire aussi:   Iga Swiatek explique ce qu'il entend par "le ciel est la limite".

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentLa Russie prévient qu’elle « sera forcée de répondre » à la réticence des États-Unis à se mettre d’accord sur sa sécurité.
Article suivantIntel repousse au deuxième trimestre le lancement de ses puces graphiques autonomes pour ordinateurs de bureau