Accueil Dernières minutes Sport Boris Becker n’est pas optimiste : Roger Federer pourrait ne plus jouer.

Boris Becker n’est pas optimiste : Roger Federer pourrait ne plus jouer.

0

Boris Becker n’a jamais caché sa préférence pour Novak Djokovic parmi les trois grands, mais il n’a jamais caché non plus son admiration pour Roger Federer et Rafael Nadal. La légende allemande du tennis a réfléchi au statut actuel des trois premiers vainqueurs de tournois du Grand Chelem, et ne sait pas vraiment combien de temps il reste aux deux joueurs les plus âgés dans leur carrière.

Les blessures dont ont souffert Federer et Nadal ces dernières semaines ont même poussé Becker à se demander s’ils rejoueront un jour en tant que professionnels, notamment en ce qui concerne le « Swiss express ».

« Federer et Nadal devraient sérieusement réfléchir à la durée pendant laquelle ils peuvent être considérés comme des joueurs de tennis actifs. Roger ne jouera peut-être plus, alors que pour Rafa, c’est un peu plus facile, même si je vois la fin pour lui aussi », a déclaré le sextuple vainqueur du Grand Chelem.

Lire aussi:   Fabrice Martin et Jo-Wilfried Tsonga font des débuts victorieux à Montpellier

Roger et Rafa ont tous deux manqué la seconde moitié de la saison et, dans le cas du premier, il a annoncé qu’il ne jouerait pas la première partie de la saison 2022 en raison de la blessure dont il souffre. D’autre part, son ancien protégé Novak Djokovic reste en bonne santé et le meilleur de la planète.

Dans son cas, la retraite semble encore bien plus lointaine, surtout au vu de la façon dont il gère sa carrière maintenant et de son état physique. En outre, il reste la force dominante du circuit après une année où il a remporté trois des quatre Grands Chelems disputés.

Pensez-vous que les carrières de Federer et Nadal pourraient être terminées lors de la prochaine saison ATP ?

Article précédentRoger Federer parmi les meilleurs en service en 2021 : les données le confirment.
Article suivantCity se méfie de Leicester lors d’un Boxing Day décaféiné