Accueil Dernières minutes Sport Boris Becker : Je pense que Novak Djokovic fait une grosse erreur...

Boris Becker : Je pense que Novak Djokovic fait une grosse erreur en ne se faisant pas vacciner.

0

S’il y a une parole autorisée sur Novak Djokovic, c’est celle de son ancien entraîneur et ancien numéro un mondial, Boris Becker, qui s’est exprimé sur l’affaire controversée impliquant le numéro un mondial, un joueur qui attend la résolution de l’appel lié au visa d’entrée sur le territoire australien.

« J’ai été son entraîneur et je considère Novak Djokovic comme faisant partie de ma famille, mais comme dans toutes les familles, il y a parfois des désaccords », commence celui qui est aussi analyste de tennis. « A cette occasion, je pense qu’il fait une grosse erreur en ne se vaccinant pas.

Cela pourrait sérieusement nuire à sa carrière et à ses chances de s’imposer comme le plus grand joueur de tous les temps. Je me suis assis quatre fois dans son box lorsqu’il a remporté l’Open d’Australie, et je sais de première main quelles sont ses forces et ses faiblesses.

Je pense qu’il fait une erreur dans ce processus », a remarqué l’entraîneur teuton.

Lire aussi:   Novak Djokovic commente la victoire de Rafael Nadal sur Taylor Fritz, victime d'une blessure.

Becker : Je pense qu’il se trompe dans le processus.

Becker pense que le 20 fois champion du Grand Chelem pourrait regretter ce qui se passe actuellement.

« Novak a une volonté incroyablement forte, avec des convictions très fortes. S’il ne le fait pas, dans dix ans, il regardera en arrière et réalisera qu’il a fait une erreur. Il ne s’agit pas seulement de l’Australie.

Le fait est que nous vivons dans un monde totalement différent d’avant et il va être très compliqué pour un joueur de tennis de pouvoir participer aux tournois et voyager sans être vacciné. Ce sont les règles, que vous le vouliez ou non, et vous devez les accepter.

Peut-être qu’un jour nous reviendrons à une situation plus normale, mais à 34 ans, il ne lui reste plus beaucoup de temps pour pouvoir atteindre les objectifs qu’il a en tête. En tant que personne qui l’aime, je sais qu’il va souffrir.

Lire aussi:   Maja Stark, troisième succès dans l'European Ladies

Il sera choqué par le traitement qu’il reçoit, dans une pièce désolée avec de la nourriture fourrée sous la porte » Enfin, Becker, a indiqué qu’il avait pu parler à Goran Ivanisevic, l’entraîneur de Djokovic, mais qu’il n’avait pas pu parler au numéro un mondial.

« Je n’ai pas eu l’occasion de parler à Novak, mais je lui recommanderais de se faire vacciner, même si j’ai la cinquantaine et que je considère ma santé d’une manière différente de celle d’une personne de 20 ou 30 ans. J’ai eu des conversations avec mes propres enfants qui font partie de ce groupe et j’ai pu les sensibiliser. Novak fera-t-il ce pas ? Je ne suis pas tout à fait sûr », a conclu Boris Becker.

Article précédentL’Italie enregistre une baisse significative de ses infections quotidiennes mais dépasse les 100 000
Article suivantLes talibans demandent à leurs membres de ne pas accéder au contenu des téléphones portables des gens