Accueil Dernières minutes L'International Blinken entame ce samedi une tournée en Israël, en Cisjordanie, au Maroc...

Blinken entame ce samedi une tournée en Israël, en Cisjordanie, au Maroc et en Algérie.

0

Première visite du secrétaire d’État américain au Maroc

Paris :, 26 Mar. (Cinktank.com) –

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, se rendra officiellement au Maroc pour la première fois dans le cadre d’une tournée qui débute ce samedi et au cours de laquelle il rencontrera également de hauts responsables et des personnalités en Israël, en Cisjordanie et en Algérie.

Selon un communiqué du département d’État américain, la tournée abordera un « éventail de priorités régionales et mondiales » avec un fil conducteur : la réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Dans toutes ces réunions, Blinken exprimera « sa solidarité et son soutien au gouvernement et au peuple ukrainiens et affirmera la nécessité pour le président russe Vladimir Poutine de mettre fin à sa guerre préméditée, non provoquée et injustifiée contre l’Ukraine ».

La position américaine sur les récents développements au Sahara occidental sera également d’un intérêt particulier. L’ambassadrice américaine en Espagne, Julissa Reynoso, a déclaré jeudi qu’elle soutient le rôle des Nations unies au Sahara, tout en indiquant que la position du gouvernement marocain est un plan qui « doit être considéré ».

Le 8 mars à Rabat, la Secrétaire d’Etat adjointe américaine Wendy Sherman a réaffirmé le soutien de Washington au plan marocain d’autonomie pour le Sahara Occidental, qu’elle considère comme « sérieux, crédible et réaliste ».

M. Blinken commencera son voyage en Israël et en Cisjordanie, où il rencontrera de hauts responsables israéliens et palestiniens pour discuter, entre autres, des « Accords d’Abraham et des accords de normalisation avec Israël, de la préservation des perspectives d’une « solution à deux États » au conflit israélo-palestinien, et du soutien à l’engagement de l’ONU concernant le Sahara occidental ».

Lire aussi:   La Russie se retire des pourparlers de paix avec le Japon suite aux sanctions de Tokyo

La sous-secrétaire d’État aux affaires proche-orientales, Yael Lempert, a précisé qu’il s’agissait de la deuxième visite de M. Blinken en Israël et en Cisjordanie en tant que secrétaire d’État américain. Il rencontrera de hauts responsables israéliens ainsi que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, à Ramallah.

Il s’entretiendra également avec le Premier ministre israélien Naftali Bennett, ainsi qu’avec le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, le ministre de la Défense Benny Gantz et le président israélien Isaac Herzog.

Selon le communiqué du département d’État, M. Blinken « soulignera l’engagement ferme des États-Unis en faveur de la sécurité d’Israël, de la coordination sur l’Ukraine et l’Iran, et s’efforcera de tirer parti des réalisations des accords d’Abraham ».

Au cours de sa visite, M. Blinken « réaffirmera l’engagement des États-Unis en faveur de la « solution des deux États » et d’une liberté, d’une sécurité et d’une prospérité accrues pour les Palestiniens comme pour les Israéliens », a déclaré le département d’État.

Il soulignera également les prochaines célébrations du Ramadan et de la fête de Pessah et « réitérera l’importance des actions visant à instaurer la confiance afin de renforcer la stabilité et la sécurité, ainsi que la nécessité d’éviter les mesures qui pourraient exacerber les tensions sur le terrain » pendant ces dates.

Après cela, la prochaine destination sera l’Afrique du Nord. Le secrétaire d’État américain effectuera sa première visite au Maroc, où il rencontrera le ministre des affaires étrangères Nasser Bourita et d’autres hauts responsables du gouvernement alaouite.

Le département d’État a souligné que l’objectif de ces entretiens est de « procéder à un échange de vues sur les questions régionales et la coopération bilatérale, ainsi que sur la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales, et il rencontrera également de jeunes Marocains ».

Lire aussi:   Un homme est condamné à la prison à vie dans une affaire de cannibalisme en Allemagne

Au cours de son séjour à Rabat, M. Blinken rencontrera également le prince héritier d’Abu Dhabi, Mohammed bin Zayed, pour discuter de « la sécurité régionale et des développements internationaux », selon le communiqué.

Enfin, avant de rentrer à Washington, M. Blinken se rendra en Algérie, où il rencontrera le président Abdelmadjid Tebboune et son homologue, le ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra.

Le secrétaire d’État américain y tiendra des discussions sur « la sécurité et la stabilité régionales, la coopération commerciale et la promotion des droits de l’homme et des libertés fondamentales ».

Il « inaugurera » également officiellement les États-Unis en tant que pays d’honneur à la Foire internationale d’Alger – la plus grande foire commerciale de ce type en Afrique – où il rencontrera des entreprises américaines.

Le communiqué du département d’État souligne que la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient « a déjà vu les effets néfastes des campagnes militaires de la Russie ». « En Syrie, en Libye et au Mali, les forces militaires et paramilitaires russes ont exploité les conflits pour les intérêts égoïstes de Moscou, ce qui constitue une menace sérieuse pour la stabilité régionale et le commerce mondial », a-t-il souligné.

Le communiqué évoque également la hausse des prix des denrées alimentaires, notamment du blé, due à « l’invasion de Poutine » et déplore qu’elle ait un impact majeur sur la région, « où la plupart des pays importent au moins la moitié de leur blé ».

Article précédentL’ancien président Donald Trump et deux de ses fils vont témoigner dans le cadre d’un recours collectif pour marketing frauduleux
Article suivantL’Utah interdit aux étudiants transgenres de participer aux sports scolaires correspondant à leur identité de genre.