Accueil Dernières minutes L'International Biden se félicite de l’expulsion de la Russie du Conseil des droits...

Biden se félicite de l’expulsion de la Russie du Conseil des droits de l’homme de l’ONU

0

Le président américain Joe Biden


Le président américain Joe Biden – Michael Brochstein/ZUMA Press Wi / DPA

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Paris, 7 avr. (Cinktank.com) –

Le président des États-Unis, Joe Biden, a salué la décision de l’Assemblée générale des Nations unies d’exclure la Russie du Conseil des droits de l’homme, qu’il a définie comme un « pas significatif » de la communauté internationale qui entérine le fait que le président russe, Vladimir Poutine, a fait de son pays un « paria ».

Dans une déclaration publiée par la Maison Blanche, M. Biden a reconnu que Washington a travaillé « étroitement » avec ses alliés internationaux pour mener à bien ce vote contre la Russie en réponse aux « violations graves et systémiques des droits de l’homme » qui ont lieu en Ukraine dans le cadre de la guerre.

« Après le vote historique d’aujourd’hui, la Russie ne pourra plus participer aux travaux du Conseil ni y répandre sa désinformation pendant que la Commission d’enquête du Conseil enquête sur les violations des droits de l’homme et les abus de la Russie en Ukraine », a déclaré M. Biden.

Lire aussi:   Le gouvernement ukrainien annonce un ensemble de mesures visant à soutenir le secteur des affaires pendant la guerre

À ce stade, l’occupant de la Maison Blanche a réitéré sa dénonciation des images de civils morts dans diverses régions d’Ukraine, notamment dans la ville de Buca, en périphérie de la capitale, Kiev.

« Les signes de personnes violées, torturées, exécutées, dans certains cas avec leurs corps profanés, sont un outrage à notre humanité commune. Les mensonges de la Russie ne peuvent rivaliser avec les preuves indéniables de ce qui se passe en Ukraine », a-t-il déclaré.

Enfin, M. Biden a souligné que les États-Unis continueront à travailler avec leurs partenaires et alliés pour rassembler les informations et les preuves nécessaires pour prouver la responsabilité de la Russie dans ces atrocités. Il a également souligné la pression accrue sur l’économie russe et l’isolement de Moscou sur la scène internationale.

L’Assemblée générale des Nations unies a voté jeudi la suspension de la Russie en tant que membre du Conseil des droits de l’homme, une proposition adoptée par 93 voix pour et 24 contre, tandis que 58 États membres se sont abstenus et que plusieurs autres n’ont pas voté du tout.

Lire aussi:   Gaza confirme son premier cas de la variante Omicron et anticipe une nouvelle vague de contagions

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dimitro Kuleba, s’est félicité de l’approbation du texte, estimant que « les criminels de guerre n’ont pas leur place dans les organes de l’ONU destinés à protéger les droits de l’homme ». En ce sens, il a remercié les pays qui ont « choisi le bon côté de l’histoire ».

Pour sa part, le ministère russe des affaires étrangères a qualifié la résolution de « mesure illégitime et politiquement motivée » visant à « punir » un État membre des Nations unies pour ses « politiques indépendantes ».

Article précédentPhil Mickelson est  » devenu sombre « .
Article suivantL’histoire de Phil Mickelson au Masters