Accueil Dernières minutes L'International Biden prolonge d’un an l’état d’urgence national au Belarus

Biden prolonge d’un an l’état d’urgence national au Belarus

0

Le président américain Joe Biden


Le président américain Joe Biden – Dominick Sokotoff/ZUMA Press Wir / DPA

Les dernières nouvelles de la guerre Ukraine-Russie d’aujourd’hui

Paris, 14 jun. (Cinktank.com) –

Le président des États-Unis, Joe Biden, a approuvé la prolongation d’un an de l’état d’urgence national à l’égard de la Biélorussie, en pleine offensive militaire de la Russie contre l’Ukraine, et a souligné que « les actions et les politiques de certains membres du gouvernement biélorusse » constituent une « menace inhabituelle et extraordinaire » pour les États-Unis.

M. Biden a déclaré dans un communiqué publié sur le site de la Maison Blanche que « l’urgence nationale déclarée dans l’ordre exécutif 13405 – datant de 2006 – dont la portée a été étendue par l’ordre exécutif 14038 – datant d’août 2021 – doit rester en place au-delà du 16 juin 2022 ».

L’ordonnance de 2006 a été émise face aux « actions et politiques de certains membres du gouvernement du Belarus et d’autres personnes visant à saper les processus ou institutions démocratiques du Belarus, qui se sont manifestées principalement par les élections antidémocratiques de mars 2006, les abus liés à la répression politique, notamment les arrestations et les disparitions, et la corruption ».

Lire aussi:   L'UE insiste sur les voies diplomatiques pour résoudre le moment "d'avant-crise" entre la Russie et l'Ukraine

M. Loukachenko appelle au renforcement des relations économiques entre la Russie et le Bélarus dans le contexte de la guerre en Ukraine.

Cet ordre a été élargi en 2021 car « les actions néfastes et les abus du régime biélorusse visant à supprimer la démocratie et l’exercice des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en Biélorussie, y compris les activités illégales et oppressives découlant de l’élection présidentielle frauduleuse d’août 2020 et de ses suites, notamment l’élimination de l’opposition politique et des organisations de la société civile ainsi que la perturbation et la mise en danger des voyages aériens civils internationaux, constituent une menace inhabituelle et extraordinaire pour la politique étrangère des États-Unis ».

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko est le plus grand allié du président russe Vladimir Poutine dans la région et a autorisé l’utilisation du territoire biélorusse dans le cadre de l’invasion de l’Ukraine déclenchée le 24 février sur ordre de Poutine, qui avait reconnu quelques jours plus tôt l’indépendance des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk (est).

Lire aussi:   Cinq enfants tués en Afghanistan par l'explosion d'une roquette non explosée
Article précédentTesla licencie le directeur national de Singapour un an seulement après son entrée en fonction, suite à l’avertissement d’Elon Musk concernant les suppressions d’emplois.
Article suivantAngleterre – Hongrie : pronostic, avant-match et compo