Accueil Dernières minutes L'International Biden confirme à Obama qu’il se représentera aux élections de 2024.

Biden confirme à Obama qu’il se représentera aux élections de 2024.

0

Paris, 19 avr. (Cinktank.com) –

Le président américain Joe Biden a fait savoir à son prédécesseur à la Maison Blanche, Barack Obama, dont il était le « numéro deux », qu’il envisageait de se représenter aux élections de 2024, malgré son âge avancé, selon des sources citées par le site The Hill.

L’avenir politique de Biden a été une source récurrente de spéculation avant même qu’il ne l’emporte aux élections de 2020, puisqu’il est devenu le président le plus âgé à le faire — 78 ans — lors de son entrée en fonction. S’il se représente et gagne, il aura 82 ans en janvier 2025.

En mars dernier, lors d’une conférence de presse, Joe Biden avait déclaré qu’il aurait « beaucoup de chance » de pouvoir rempiler en 2024 avec Donald Trump comme rival sur le front républicain, et le président a déjà commencé à transmettre ce souhait à son entourage le plus proche, dont Obama.

Lire aussi:   Macron demande à Abiy de garantir l'accès à l'aide humanitaire en Éthiopie et de miser sur le dialogue

« Il pense qu’il est le seul à pouvoir battre Trump », a déclaré l’une des sources citées par The Hill, même si la popularité de Biden a chuté ces derniers mois. Selon un sondage publié la semaine dernière par CNBC, seuls 38 % des Américains soutiennent son administration.

Certains démocrates douteraient des chances de la vice-présidente Kamala Harris, malgré le fait que l’ancienne sénatrice était déjà considérée comme une candidate potentielle à la présidentielle lorsque Biden l’a choisie comme colistière.

Jusqu’à présent, Mme Harris a esquivé les questions sur le sujet, déclarant dans une interview accordée à la chaîne NBC au début de l’année qu’elle ne voulait pas entrer dans les « ragots de lycéens » concernant les prochaines élections. Elle a également déclaré qu’elle n’avait pas discuté de la question avec Biden.


660197.1.260.149.20220419171521

Vidéo de l'actualité


Article précédentLa gloire ne montera pas à la tête de Scottie.
Article suivantQuand Rafael Nadal critique les organisateurs de Rome