Accueil Dernières minutes L'International Bachelet exhorte le Mexique à lutter contre les disparitions et le taux...

Bachelet exhorte le Mexique à lutter contre les disparitions et le taux d’impunité « accablant

0

Paris, le 17 mai (Cinktank.com) –

La Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a demandé aux autorités mexicaines de redoubler d’efforts pour éviter que le nombre de personnes disparues ne continue d’augmenter – on en dénombre déjà 100 000 depuis 1964 – et a déploré, entre autres, l’impunité « écrasante » qui persiste dans ce type de cas.

« Le fléau des disparitions est une tragédie humaine aux proportions énormes », a déclaré Mme Bachelet, dans une déclaration dans laquelle, d’une part, elle demande qu’aucun effort ne soit épargné pour mettre fin à ces cas et, d’autre part, elle fait appel au droit des victimes « à la vérité, à la justice, à la réparation et aux garanties de non-répétition ».

L’ONU ne cache pas son inquiétude quant au fait que seules 35 disparitions ont abouti à une condamnation, ce que l’organisation attribue au manque d’enquêtes efficaces. Cette impunité « laisse les familles seules », qui sont également contraintes de supporter la charge de faire la lumière sur ce qui s’est passé.

Lire aussi:   Gibraltar suspend la diffusion de la chaîne russe RT en réponse à l'invasion de l'Ukraine

Bachelet, qui s’est rendue au Mexique en 2019, a souligné que les familles « ont été des acteurs clés pour organiser et proposer des solutions, et obtenir des avancées juridiques et institutionnelles visant à reconnaître l’ampleur de ce problème au Mexique ».

Les Nations unies apprécient les mesures prises par le Mexique, notamment la création récente du Centre national d’identification des personnes et la visite en 2021 du Comité contre les disparitions forcées. Mme Bachelet espère que ces mesures ouvriront la voie à la prévention de futures disparitions et à la clarification des responsabilités pour celles qui existent déjà.

L’ancien président chilien espère que les autorités mexicaines finiront de mettre en œuvre les recommandations du Comité des Nations unies sur les disparitions forcées et tous les aspects de la loi générale sur les disparitions, notamment la création de la banque nationale de données médico-légales et le programme national d’exhumations et d’identification médico-légale.

Article précédentHolger Rune se hisse à la troisième place de la « Race to Milan ».
Article suivantEastbourne et Queen’s : points de gel pour les joueurs russes