Accueil Dernières minutes L'International Au moins deux Palestiniens tués et 32 blessés par les forces israéliennes...

Au moins deux Palestiniens tués et 32 blessés par les forces israéliennes à Jérusalem et en Cisjordanie

0

Paris :, 1 Mar. (Cinktank.com) –

Au moins deux Palestiniens ont été tués et 32 – dont deux enfants – blessés par les forces israéliennes lundi lors d’affrontements près de la Porte de Damas à Jérusalem et dans un camp de réfugiés de la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie.

Le ministère palestinien de la Santé a fait état de la mort de deux civils et d’un troisième qui aurait été blessé par des balles tirées par les forces israéliennes dans le camp de réfugiés de Jénine, a rapporté l’agence de presse WAFA.

Des sources de sécurité ont expliqué que les forces spéciales israéliennes se sont infiltrées dans le camp de Jénine et ont abattu plusieurs jeunes hommes.

Pendant ce temps, les forces israéliennes ont dispersé des groupes de Palestiniens à Jérusalem, près de la porte de Damas, à l’aide de grenades incapacitantes et de jets d’eau à haute pression. Des dizaines de personnes, dont des femmes, des enfants et un homme en fauteuil roulant, ont fui pour se mettre à l’abri, comme le rapporte le Times of Israel.

En particulier, 31 personnes ont été blessées, dont deux enfants, selon la WAFA. À cet égard, le Croissant-Rouge palestinien a soigné tous les blessés, dont quatre ont été transférés à l’hôpital, y compris un bébé de six mois et un enfant, qui ont été blessés après avoir été frappés par les forces israéliennes.

Lire aussi:   HRW met en garde contre un "usage excessif de la force" par les forces de sécurité du Kazakhstan.

En outre, une fillette palestinienne de onze ans a été touchée au visage par une grenade. Les médecins l’ont immédiatement transférée à l’hôpital Hadassah Ein Karem de Jérusalem dans un état modéré, selon un porte-parole d’Hadassah.

Selon les forces israéliennes, les Palestiniens ont « scandé des incitations et lancé des pierres et des bouteilles sur la police présente sur les lieux ».

« Les forces de police ont agi ces dernières heures pour protéger l’ordre public et prévenir les émeutes », a déclaré un porte-parole de la police israélienne au « Times of Israel ».

Un groupe de musulmans s’est réuni lundi pour Isra et Mirach, une date marquée dans le calendrier islamique comme l’anniversaire du voyage nocturne du prophète Mahomet vers le lieu saint d’Al Aqsa.

Cette mosquée, troisième site le plus important de l’Islam, est située sur l’Esplanade des Mosquées, le cœur religieux de Jérusalem-Est, qui repose d’un côté sur le Mur des Lamentations, dernier vestige du Temple de Salomon. Elle a donc été le théâtre de tensions importantes entre les communautés juive et musulmane.

Lire aussi:   La Corée du Sud annonce des sanctions contre sept banques russes

L’Esplanade des Mosquées – connue sous le nom de Mont du Temple pour les Juifs, considéré comme le lieu le plus sacré de la religion juive – est sous la garde de la Jordanie, qui supervise les lieux saints musulmans dans la ville.

Article précédentL’Ukraine porte à plus de 5 700 le nombre de soldats russes tués depuis le début de l’invasion
Article suivantSamsung lance la première mise à jour du nouveau smartphone Galaxy S22 : tous les détails