Accueil Dernières minutes Atletico et Villarreal se donnent à fond dans un match nul insuffisant

Atletico et Villarreal se donnent à fond dans un match nul insuffisant

0

L’Atlético et Villarreal livrent un match nul insuffisant.

MADRID, 9 janv. (Cinktank.com) –

L’Atletico Madrid et Villarreal ont dû se contenter d’un match nul 2-2 dimanche lors de la 20e journée de LaLiga Santander au stade de La Ceramica, un affrontement intense et vibrant qui a permis à chaque équipe de partager un point, insuffisant dans leurs aspirations pour le haut du tableau.

L’équipe de Diego Pablo Simeone a pris l’avantage grâce à une frappe de 50 mètres de Correa, mais l’équipe d’Unai Emery a montré beaucoup de football pour renverser la situation. L’Atletico a fait face aux changements et a réagi en seconde période en prenant l’avantage dans un match équilibré qui maintient les Madrilènes à la quatrième place avec 33 points. Le « submarino » reste huitième avec 29.

La qualité de Correa et l’un des buts de l’année ont donné aux Rouge et Blanc une ambiance festive par moments, mais la domination et la verticalité des jaunes ont rendu l’atmosphère beaucoup plus hostile. L’équipe d’Emery contrôlait la situation depuis le début et faisait progressivement pencher le terrain vers le but d’Oblak lorsque le petit Argentin est entré en jeu pour les visiteurs.

Parejo a pris trop de risques sur une circulation de balle, Correa a coupé la balle en arrière, a regardé le but et, voyant Rulli devant, a frappé presque sur place pour faire 0-1 avec un morceau d’art. L’Atleti se repliait en pensant à la contre-attaque et Villarreal ne changeait pas son scénario, cherchant à dominer de plus en plus.

Avec la mobilité et les changements de position, les locaux ont rapidement eu leurs chances, avec un ballon sur le poteau d’Aberto Moreno. Ensuite, une faute de main de Lemar a donné l’occasion à Gerard Moreno de tirer un penalty, mais Oblak a arrêté son tir au but. Sur le rebond, Parejo battait Felipe et marquait d’un coup de pied latéral, mais le VAR signalait une faute de main du Madrilène.

Lire aussi:   Pourquoi la nourriture à l'aéroport est-elle plus chère qu'à l'extérieur ? Voici cinq raisons

Le match n’a laissé aucun répit et il fallait presque un microscope pour voir cette action qui avait permis de faire 1-1 par moments. La technologie devenait exquise mais Villarreal continuait à jouer son propre jeu et finissait par égaliser à la demi-heure de jeu lorsque Pau Torres était attentif à un ballon qu’Oblak avait repoussé. Trigueros en a ajouté un autre et l’Atleti a eu du mal à résister à la tempête jaune.

La deuxième mi-temps a été plus équilibrée. Les hommes de Simeone avaient pour objectif de se développer à partir de la défense, d’arrêter l’hémorragie sur différents fronts, et ils l’ont fait par moments. Cependant, sur un coup de pied et deux touches, un jeu qui semblait anodin, Alberto Moreno s’est planté devant le but visiteur pour porter le score à 2-1 à la 60e minute.

C’est alors que « Cholo » a semblé comprendre qu’il devait se battre avec ses armes contre le « sous-marin » et qu’il a mis de la qualité et de la présence au milieu de terrain pour prendre le contrôle. Lemar est passé au jeu intérieur et Joao Félix et Koke ont changé le système de l’Atlético, qui a cessé d’attendre pour attaquer. La récompense arrivait rapidement avec le 2-2 de Kondogbia et Villarreal commençait à souffrir sans ballon.

Lire aussi:   Lancement des smartphones Redmi Note 11, Note 11S et Note 11 Pro : prix, caractéristiques et plus encore.

Après avoir échoué à renverser la vapeur à La Cerámica, l’Atleti a commencé à penser à ne pas perdre au moins le point. Il ne s’agit pas de céder davantage à l’arrière comme dans d’autres matches, mais l’équipe d’Emery s’est retrouvée dans les dernières minutes. Pas avec la même clarté qu’au début, les jaunes se sont approchés du but d’Oblak, davantage sur des coups de pied arrêtés et en jouant pendant quelques minutes en supériorité en raison du deuxième carton jaune pour Kondogbia.

L’équipe de Simeone revient avec un point pour rester dans le « Top 4 », bien qu’à égalité avec la Real Sociedad, qui a battu le Celta, sans se débarrasser de l’épine dans le pied de ses récents matchs à l’extérieur. Villarreal, qui n’a pas non plus terminé son parcours au classement, continue d’accumuler des points mais ne parvient pas à prendre le dessus sur le champion en titre, l’Atlético, qui se dirige maintenant vers la Supercoupe d’Arabie Saoudite.

FICHE TECHNIQUE.

–RÉSULTAT : VILLARREAL, 2 – ATLÉTICO DE MADRID, 2. (1-1, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT.

VILLARREAL : Rulli ; Foyth, Albiol, Pau Torres, Estupiñán (Nicolas Jackson, min.86) ; Capoue (Iborra, min.80), Trigueros (Pedraza, min.74), Parejo, Moi Gómez, Alberto Moreno (Yeremi Pino, min.74), Gerard Moreno.

ATLÉTICO DE MADRID : Oblak ; Llorente, Felipe, Hermoso, Lodi (Vrsaljko, min.63) ; Carrasco, Kondogbia, De Paul (Joao Félix, min.62), Lemar ; Correa et Cunha (Koke, min.63).

–GOALS :

0 – 1, min.10, Correa.

1 – 1, min.29, Pau Torres.

2 – 1, min.58, Alberto Moreno.

2 – 2, min.67, Kondogbia.

–REFEREE : Alberola Rojas (C.C-Manchego). Kondogbia expulsé pour un double jaune (min.71 et 92) pour l’Atlético.

–STADIUM : La Cerámica.

Article précédentSony lance en Inde de nouveaux écouteurs sans fil  » économiques  » dotés d’une batterie d’une autonomie de 20 heures.
Article suivantVous avez entamé votre démarche de perte de poids ? Votre assiette doit contenir ces 5 éléments