Accueil Dernières minutes L'International Après la fusillade de Buffalo, Biden déplore que le suprématisme blanc soit...

Après la fusillade de Buffalo, Biden déplore que le suprématisme blanc soit un « poison » pour l’Amérique.

0

Paris, le 17 mai (Cinktank.com) –

Le président américain Joe Biden a déclaré mardi que la fusillade survenue samedi à Buffalo, dans l’État de New York, était un acte de « terrorisme intérieur » et a averti que le suprémacisme blanc était un « poison » pour la société américaine.

« Le suprémacisme blanc est un poison. Un poison qui traverse notre corps politique », a déploré l’occupant de la Maison Blanche, qui a prévenu que rester silencieux face à de tels événements est une forme de « complicité » avec eux.

En ce sens, M. Biden a fait remarquer que le suprémacisme « se développe sous nos yeux depuis des années », tout en affirmant que ce type d’idéologie n’a pas sa place dans la société américaine, selon CNN.

« En Amérique, le diable ne gagnera pas, je vous le promets. La haine ne prévaudra pas. La suprématie blanche n’aura pas le dernier mot », a déclaré M. Biden, qui a également souligné que « le mal est venu à Buffalo et est venu dans trop d’endroits, se manifestant par des tireurs massacrant des innocents au nom d’une idéologie haineuse et perverse ».

Le président et son épouse, Jill Biden, se sont rendus mardi dans la ville, où ils ont visité un mémorial improvisé en l’honneur des dix victimes de l’événement et rencontré leurs familles. La gouverneure de New York, Kathy Hochul, et le sénateur démocrate de New York, Chuck Schumer, se sont joints au couple présidentiel.

Lire aussi:   Les États-Unis saluent les élections tunisiennes et appellent à un processus de réforme "transparent et inclusif".

La ville de Buffalo a été le théâtre samedi d’une fusillade par un individu de 18 ans, identifié comme Payton Gendron, qui a ouvert le feu sans discernement dans un magasin d’un quartier à majorité noire et a posté l’attaque dans un livestream sur les médias sociaux.

Article précédentNovak Djokovic sur sa condition physique avant Roland Garros : Je me sens parfaitement bien.
Article suivantIga Swiatek explique ce qu’il entend par « le ciel est la limite ».