Accueil Dernières minutes L'International António Guterres appelle à « s’unir dans la solidarité » pour les 100 millions...

António Guterres appelle à « s’unir dans la solidarité » pour les 100 millions de réfugiés à travers le monde

0

Paris, 20 juil. (Cinktank.com) –

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a déclaré à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés que le nombre total de personnes déplacées de force a atteint 100 millions, un phénomène qu’il a qualifié de « sinistre » et qu’il a appelé à « unir dans la solidarité ».

« Aujourd’hui, la proportion de réfugiés dans la population mondiale n’a jamais été aussi élevée. La guerre en Ukraine a provoqué le déplacement de population le plus important et le plus rapide en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale », a-t-il averti.

À cet égard, il a déclaré que « le droit de demander l’asile est un droit humain fondamental ». « Les personnes fuyant la violence ou les persécutions doivent pouvoir franchir les frontières en toute sécurité », a-t-il ajouté.

M. Guterres a déclaré qu’ils « ne doivent pas faire l’objet de discrimination aux frontières ou se voir injustement refuser le statut de réfugié ou d’asile en raison de leur race, de leur religion, de leur sexe ou de leur pays d’origine ».

« La protection des réfugiés est notre responsabilité commune. Aujourd’hui, engageons-nous à faire davantage pour les réfugiés du monde entier et pour les pays qui les accueillent, car ils sont eux-mêmes confrontés à d’innombrables défis », a-t-il appelé.

Lire aussi:   Zelenski et Bennett s'entretiennent à l'occasion de la fête nationale d'Israël

Les experts de l’ONU mettent en garde contre une offensive du M23 visant à prendre Goma

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a déclaré dans une déclaration à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, dimanche, que « le manque de solutions continue de se creuser, car le nombre de personnes contraintes de fuir est supérieur au nombre de celles qui peuvent rentrer chez elles ».

Ces 100 millions de personnes sont originaires de pays tels que l’Éthiopie, le Burkina Faso, la Birmanie, le Nigeria, l’Afghanistan et la République démocratique du Congo, ainsi que l’Ukraine en raison du récent conflit avec la Russie, qui a contraint des milliers de personnes à fuir vers d’autres pays européens.

« En cette Journée mondiale des réfugiés, j’appelle les États à se tourner vers des pays comme la Côte d’Ivoire, qui reconnaissent que l’arrêt des guerres et des conflits est le meilleur et le seul antidote aux déplacements forcés », a déclaré M. Grandi depuis le pays, où il était en visite officielle.

Lire aussi:   Yair Lapid, "numéro deux" du gouvernement israélien, testé positif au coronarivus

« Le monde a un choix à faire : s’unir pour inverser la tendance à la persécution, à la violence et à la guerre, ou accepter que l’héritage du XXIe siècle soit celui de la poursuite des déplacements forcés. Nous savons tous ce qu’il convient de faire, et ce qu’il est judicieux de faire », a-t-il déclaré.

Article précédentLes légendes du tennis britannique défendent Emma Raducanu contre les critiques
Article suivantSerena Williams se battra – Karolina Pliskova