Accueil Sport Golf Anna Nordqvist a remporté le Big Green Egg Open.

Anna Nordqvist a remporté le Big Green Egg Open.

0

Anna Nordqvist a remporté le Big Green Egg Open, un tournoi du Ladies European Tour qui s’est déroulé sur le parcours du Rosendaelsche Golf Club (par 72), à Arnhem aux Pays-Bas. La Suédoise a gagné avec un total de 281 (72 70 67 72, -7) coups devant l’Autrichienne Sarah Schober, deuxième avec 282 (67 70 73 72, -6).

Virginia Elena Carta, la seule italienne de la course, après un départ difficile et un premier tour bouclé à la 80ème place, a réussi à faire une belle remontée jusqu’à terminer en 8ème position avec un score de 286 (76 71 70 69, -2).

Anna Nordqvist, résultats

Pour Anna Nordqvist, il s’agit du premier titre saisonnier sur le LET, qui vient s’ajouter à un palmarès riche en trophées (dont trois majeurs).

Grâce à cet exploit, la Scandinave de 35 ans a encaissé un chèque de 37 500 € sur un prize pool total de 250 000. Le golf féminin en Europe se dépeuple quelque temps seulement après la création de la LPGA aux États-Unis d’Amérique.

Lire aussi:   Emma Raducanu révèle les changements positifs qu'elle a constatés dans son jeu.

En 1978, la Women’s Professional Golfers’ Association (ou simplement WPGA) a été fondée, et est à l’origine de la plus grande association de golfeuses professionnelles opérant au Royaume-Uni. L’année suivante, un circuit a été mis en place avec Carlsberg comme sponsor principal et comprenant 12 tournois (36 trous), dont le Women’s British Open.

Pendant ses deux premières saisons, les terrains du Tour étaient classés pour 36 coups, puis sont passés à 54 ; la cagnotte a également augmenté, passant des 80 000 livres initiales à 250 000 en 1981, au prix, toutefois, de la perte de tournois et de parrainages importants.

À la fin de la saison 1981, la collaboration avec Carlsberg prend fin et, malgré un optimisme initial, le Ladies European Tour connaît une période de crise qui aboutit à l’annulation d’autres étapes. Dans la seconde moitié des années 1980, le circuit se retrouve avec seulement 10 tournois restants et son avenir est remis en question.

Pour surmonter la crise et sa visibilité désormais faible, les principaux membres de la direction décident en 1988 de créer un organisme indépendant, le Women Professional Golfers’ European Tour Limited : la nouvelle entité change alors de siège, passant du Belfry (partagé avec la PGA) au Tytherington Club dans le Cheshire.

Lire aussi:   Ben Shelton remporte sa première victoire en Masters 1000 à Cincinnati.

En 1998, le Tour a pris le nom de European Ladies’ Professional Golf Association Limited, puis de Ladies European Tour Limited en juillet 2000. En 2008, l’organe change à nouveau de siège, s’installant cette fois au Buckinghamshire Golf Club, près de Londres.

En 2010, le Tour a annoncé la création de la LET Access Series (LETAS), son circuit officiel de développement. En janvier 2020, le Ladies European Tour s’est engagé dans une coentreprise avec le LPGA Tour, dans le but de développer davantage le golf professionnel féminin dans le monde : la Ladies European Golf Venture Limited est devenue l’organe central du conseil d’administration et a été flanquée de représentants d’autres réalités telles que le LPGA Tour, le PGA European Tour et The R&A.

Article précédentRichard Green triomphe dans le Legends Tour
Article suivantRoyal Enfield Meteor 350 augmente son prix de 5 000 roupies, voici le prix de la nouvelle variante.