Accueil Dernières minutes Sport Andy Roddick revient sur sa victoire à l’US Open 2003

Andy Roddick revient sur sa victoire à l’US Open 2003

0

Andy Roddick a déclaré que l’US Open 2003 est probablement le seul tournoi auquel il a participé en croyant être le favori, mais il a également admis qu’il n’était pas vraiment heureux après avoir joué contre Tim Henman au premier tour Roddick était absolument brillant avant l’US Open 2003, ayant remporté Indianapolis, Montréal et Cincinnati.

La seule défaite de Roddick sur surface dure cet été-là a eu lieu à Washington, où il a été battu par Henman en demi-finale. À l’époque, Roddick, 21 ans, était considéré comme le grand favori pour le titre de l’US Open.

L’impressionnante performance estivale de Roddick s’est poursuivie à l’US Open, où il n’a perdu que trois sets en route vers sa première victoire en Grand Chelem. Roddick a pris sa revanche sur Henman en battant le Britannique en deux sets et en commençant sa campagne de l’US Open sur une note positive.

Roddick sur son triomphe à l’US Open 2003.

« C’était évidemment très excitant. C’est probablement la seule fois de ma carrière où j’ai abordé un tournoi en pensant que j’étais le favori. La seule personne contre laquelle j’avais perdu cet été-là s’appelait Tim Henman, et le tirage au sort est sorti, et c’est contre lui que j’ai joué en premier.

Lire aussi:   Cameron Smith quitte le Pga et passe chez Liv.

Je me suis dit : « Oh mon Dieu, j’ai cette opportunité, je joue si bien, mais je joue aussi contre un gars contre qui j’ai perdu il y a quinze jours ». C’était assez stressant. Et puis le week-end de la finale, il a beaucoup plu cette année-là, alors j’ai joué les quarts, les demi-finales et la finale sur des jours consécutifs, vendredi, samedi et dimanche.

C’était un tourbillon, c’était dur physiquement, mais je me demande souvent si c’était mieux pour moi mentalement de continuer plutôt que d’avoir quelques jours de repos entre les deux », a déclaré Roddick à l’AFP. Le New York Post.

Roddick a atteint sa deuxième et dernière finale de l’US Open en 2006, où il a été battu par Roger Federer.

Article précédentBlizzard à Manchester : United renoue avec la victoire mais le fait sans CR7
Article suivantBen Shelton : quitter l’université pour devenir professionnel