Accueil Dernières minutes Sport Andrey Rublev sauve un début difficile à Gijón

Andrey Rublev sauve un début difficile à Gijón

0

Les quarts de finale de l’Open de Gijon – ATP 250 se sont achevés jeudi avec les victoires des têtes de série 1 et 4, Andrey Rublev et Francisco Cerúndolo, et la défaite, tard dans la nuit, de l’un des piliers du tournoi : Roberto Bautista – troisième pré-qualifié – face à Sebastian Korda.

Andy Murray a complété le top huit du tournoi, dessinant un tableau de quarts de finale de véritable luxe pour cette première édition du tournoi de Gijón. Des débuts exigeants pour Rublev L’entrée en compétition du numéro 1 du tournoi, Andrey Rublev, a levé tous les doutes possibles sur la forme physique du Russe après son long voyage depuis Astana, où il a manqué la finale du Kazakhstan ATP 500 la semaine dernière.

Rublev semblait dominer calmement le match, mais son ami Ivashka l’a poussé à la limite. Le Biélorusse a récupéré un break dans le deuxième set et a forcé le troisième set avec un deuxième break consécutif.

Lire aussi:   Parfait sur le court et en dehors : Kuerten rend hommage à Roger Federer

« Je pense que nous avons tous les deux joué un très bon match. Il a très, très bien joué, et j’avais un bon niveau pour mon premier match ici. A la fin, il y a eu beaucoup de beaux points et j’espère que le public a apprécié ».

résume le Moscovite de 24 ans, qui a conclu le match par un ace dans le troisième set 6-3 5-7 6-4. Murray sur la corde raide L’adversaire de Korda dans les quarts de finale de demain sera l’ancien numéro un mondial Andy Murray.

L’Écossais s’est retrouvé dans les cordes face à l’Argentin Pedro Cachin, mais il a utilisé son expérience dans les moments clés pour réaliser une belle remontée et s’imposer 2-6 7-5 7-6(3) après 2 heures et 47 minutes.

« J’ai bien servi dans les deuxième et troisième sets, mais je me suis aussi battu très fort », a déclaré le double champion olympique, qui est revenu deux fois d’un break dans le set décisif.

Lire aussi:   Chris Evert ne croit pas que Peng Shuai soit saine et sauve.

Cerúndolo prend un bon départ La quatrième tête de série du tournoi, Francisco Cerúndolo, a ouvert la journée de jeudi en battant le seul survivant du tour de qualification : le Français Manuel Guinard.

Après un premier set très équilibré, réglé au tie-break, l’Argentine s’est imposée 7-6(5) 6-2. Il y avait de l’intérêt à voir en action le jeune homme de 24 ans originaire de Buenos Aires, qui a été l’une des grandes révélations du circuit en 2022.

Demi-finaliste du Masters 1000 ATP de Miami, l’aîné des frères Cerúndolo a fait son entrée dans le Top-30 après avoir remporté son premier titre à Båstad.

Article précédentÉgalement en difficulté à l’US Open : la révélation d’Oncle Toni sur Rafael Nadal
Article suivantDéfi viral : Pouvez-vous repérer le fantôme camouflé dans la scène ? Seulement 2% l’ont trouvé