Accueil Dernières minutes L'International Alimentation électrique partiellement rétablie de la centrale nucléaire de Tchernobyl

Alimentation électrique partiellement rétablie de la centrale nucléaire de Tchernobyl

0

Archive - Image d'archive de la zone d'exclusion de Tchernobyl


Archive – Image d’archive de la zone d’exclusion de Tchernobyl – IOURI KOZYREV – Archive

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Paris :, le 12 mars. (Cinktank.com) –

L’énergéticien ukrainien Ukrenergo a communiqué ce vendredi à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) que l’alimentation électrique de la centrale nucléaire de Tchernobyl a été partiellement rétablie, après avoir été totalement déconnectée le 9 mars.

Comme l’explique l’AIEA dans un communiqué, les travaux entamés dans la nuit du 10 mars par Ukrenergo auraient réussi à remettre en état une partie de l’usine. Même ainsi, l’alimentation hors site serait toujours coupée, indiquant « qu’il y a encore des dégâts ailleurs ».

« Des générateurs diesel d’urgence fournissent une alimentation de secours au site depuis le 9 mars, et le régulateur ukrainien a signalé que du carburant supplémentaire a été fourni à l’installation. Cependant, il reste important de réparer les lignes électriques dès que possible. » « , a expliqué l’agence.

Lire aussi:   La coalition contre l'État islamique détient un chef de groupe terroriste dans le nord-ouest de la Syrie

Aux problèmes de gestion de la centrale nucléaire de Tchernobyl s’ajoute la perte de communication entre Ukrenergo et le site, ce qui signifie que les informations sur le contrôle radiologique de l’installation ne peuvent pas être fournies à l’AIEA.

L’énergéticien ukrainien a assuré à l’AIEA que les travaux de réparation se poursuivraient « malgré la situation difficile » à l’extérieur de la centrale nucléaire. Pourtant, le personnel de la centrale nucléaire de Tchernobyl, composé de 211 techniciens et gardiens, vit sur le site depuis plus de deux semaines.

A cette inquiétude s’ajoute la disponibilité de nourriture pour les personnes qui se trouvent à la centrale, puisque les réserves s’épuisent, comme l’a expliqué à l’AIEA la compagnie énergétique ukrainienne.

Les autorités ukrainiennes ont assuré le 9 mars que les lignes électriques de la centrale nucléaire avaient été endommagées par les bombardements russes, de sorte que l’alimentation électrique pour le refroidissement des barres du réacteur avait dû être temporairement coupée.

Lire aussi:   Le Royaume-Uni dépasse les 100 000 cas de COVID-19 en un jour pour la première fois

Pourtant, l’AIEA a assuré que cela ne pose pas de risque pour la sécurité, puisque des générateurs de secours fournissent de l’électricité sur place.