Accueil Dernières minutes Sport Alejandro Davidovich et Pablo Carreño veulent graver leurs noms à New York

Alejandro Davidovich et Pablo Carreño veulent graver leurs noms à New York

0

Alejandro Davidovich Fokina et Pablo Carreño Busta connaissent la sensation de dépasser leurs limites à New York. Le joueur de Malaga a atteint les huitièmes de finale sous les projecteurs de Flushing Meadows il y a deux ans, tandis que l’Asturien a atteint les demi-finales du tournoi à deux reprises.

Avec leurs carrières en pleine maturité, tous deux sont de solides atouts dans la partie supérieure du tableau et ils tenteront ce vendredi de se confirmer comme de véritables alternatives pour traverser la première semaine de compétition. Nous examinons cinq détails à surveiller lors de la cinquième journée de l’US Open.

1) Davidovich relève le défi de Galan : Le court 17 se lèvera dans une atmosphère hispanique pour l’un des matchs les plus attendus de la journée à New York. Après la plus longue victoire de sa carrière sur dur, résistant pendant plus de quatre heures au deuxième tour, Davidovich Fokina cherchera à franchir une nouvelle étape à l’US Open face à l’un des joueurs les plus inspirés du moment.

De l’autre côté du filet, il retrouvera Daniel Elahi Galan, qui a signé contre Stefanos Tsitsipas (5e) le meilleur résultat d’un Colombien sur le circuit au cours des 47 dernières années et qui a surmonté un match en cinq sets après avoir surclassé le Grec.

Dans un match sans précédent sur le circuit ATP, le Sud-Américain cherche à se lancer dans le troisième tour qu’il a déjà goûté à Roland Garros et Wimbledon. La persévérance de Davidovich Fokina sera un soutien de poids à New York, où tout le monde connaît sa capacité à aller jusqu’à la limite en quête de la victoire.

L’Espagnol a ramé jusqu’au cinquième set dans cinq de ses neuf derniers matches du Grand Chelem, étant devenu l’un des joueurs les plus coriaces du vestiaire. Le spectacle est une fois de plus garanti dans la Grosse Pomme.

2) Carreño cherche à obtenir plus d’autorité : Les deux demi-finales atteintes à Flushing Meadows sont un insigne d’autorité accroché à la poitrine de l’Asturien dans le dernier Grand Chelem de la saison. Le récent champion du Masters 1000 de Montréal a renforcé sa position sur le circuit américain et ce vendredi, il peut se confirmer comme l’un des grands noms du haut du tableau lorsqu’il clôturera la journée contre l’Australien Alex de Miñaur sur le Grandstand Court.

Lire aussi:   In Gee Chun proche du titre LPGA après 3 ans

Dans l’une des sections les plus difficiles du tableau, après avoir surmonté l’ancien champion Dominic Thiem et être revenu de l’arrière contre l’imprévisible Alexander Bublik, Carreño Busta aura besoin de ses meilleures jambes pour contenir la vitesse que De Miñaur imposera au fond du court.

L’Espagnol est 1-0 au classement ATP Head2Head dans une rivalité qui a débuté sur la terre battue de Roland Garros il y a trois ans. L’Australien, qui a réalisé ses meilleures performances en Grand Chelem à New York, s’appuiera sur le jeu foudroyant qui fait toujours obstacle à la dernière épreuve majeure de la saison.

Avec le poids de huit mois de compétition, les jambes sont lourdes à Flushing Meadows. Carreño et De Miñaur assurent un combat physique à la hauteur des mieux préparés. 3) Murray veut prendre son envol à New York : L’ancien No.

1 dans le monde fait face à l’un des plus grands défis de la journée à New York. Après avoir atteint le troisième tour de l’US Open six ans plus tard, le Britannique devra faire face à un véritable test contre le puissant Matteo Berrettini.

« C’est le meilleur sentiment que j’ai eu depuis des années », a déclaré Murray après avoir battu l’Américain Emilio Nava au deuxième tour et enchaîné les victoires à Flushing Meadows pour la première fois depuis la saison 2016, lorsqu’il s’est hissé au sommet du circuit.

Pour un athlète qui a mis derrière lui des opérations de la hanche, sa mobilité sera mise à l’épreuve par les coups durs et les changements de rythme de Berrettini. Le Romain a surmonté une opération de la main qui a mis un frein à sa saison sur terre battue et continue de se rapprocher de son meilleur niveau.

Lire aussi:   Phil Mickelson : "J'ai utilisé des mots que je regrette".

Après avoir mis le pied en deuxième semaine lors des trois dernières éditions, dont les demi-finales en 2019, Berrettini représentera un véritable défi réflexe pour le Britannique. Le stade Arthur Ashe ouvrira ses portes pour l’un des plus grands chocs de la journée.

4) L’impulsion de Cachin prend du poids : L’Argentin a fini par pleurer sur le court après avoir passé le deuxième tour de l’US Open, vaincu par l’adrénaline d’avoir signé le meilleur résultat de sa vie dans un Grand Chelem.

Les émotions pourraient être fortes ce vendredi lorsqu’il affrontera l’imprévisible Français Corentin Moutet pour une place dans la deuxième semaine du tournoi. Une victoire permettrait au Sud-Américain d’entrer dans le Top 50 du classement Pepperstone ATP pour la première fois de sa carrière, une motivation suffisante pour se battre à fond sur le Court 17.

Guidé par les conseils de l’ancien numéro 2 mondial Àlex Corretja, l’Argentin cherche à faire un pas en avant qui se traduira par un avant et un après dans le vestiaire. Il y a des jours marqués en rouge dans la carrière d’un joueur.

Ce vendredi, Pedro se penche sur cette étape. 5) Rendez-vous pour Medvedev, relance du Chelem pour Ruud et Kyrgios : La championne en titre terminera la journée au Arthur Ashe Stadium contre la Chinoise Wu Yibing, qualifiée et l’une des révélations du dernier Grand Chelem de l’année.

Medvedev devra continuer à s’adapter aux conditions du court principal, où il a terminé ses deux premiers matchs sans perdre de set dans sa tentative de devenir le premier joueur à conserver la couronne depuis la saison 2008.

En outre, les finalistes de Grand Chelem Casper Ruud et Nick Kyrgios testeront leur expérience renforcée contre les stars locales au Louis Armstrong Stadium, cherchant à se qualifier pour la première fois de leur carrière pour la deuxième semaine à New York.

Le Norvégien, vice-champion de Roland Garros en titre, affrontera Tommy Paul. L’Australien, récent finaliste de Wimbledon, affrontera JJ Wolf.

Article précédentLe Hyundai Tucson en images : voyez le design, les caractéristiques, l’intérieur et plus encore en détail.
Article suivantSerena Williams se rapproche du record de Roger Federer