Accueil Sport Golf Tyson Alexander, première défense de titre réussie

Tyson Alexander, première défense de titre réussie

0

Quelle semaine ce fut pour Tyson Alexander. En arrivant pour la deuxième partie du Veritex Bank Championship, Alexander s’est garé sur le parking du Texas Rangers Golf Club et a trouvé une place réservée au champion en titre.

Lundi soir, Alexander a reçu une paire de bottes de cow-boy de Lucchese Boot Company, une nouvelle addition au butin du gagnant et un autre avantage d’être le premier champion de l’événement. Alexander a joué le pro-am du mardi aux côtés de Ryan Palmer, quatre fois vainqueur du PGA TOUR, ambassadeur de la Veritex Bank, et de l’ancien joueur et entraîneur de la NBA, Avery Johnson.

La veille du premier tour de mercredi, M. Alexander a rejoint l’ancien président des États-Unis George W. Bush, Matthew McConaughey et Jordan Spieth lorsqu’il a lancé la première balle honorifique du deuxième match à domicile de la saison des Texas Rangers.

Tyson Alexander, déclarations

« Honnêtement, j’étais vraiment excité d’en avoir fini avec tout », a déclaré Alexander à propos des festivités d’avant-tournoi. « J’étais excité de jouer le premier tour de golf parce que je pouvais juste me concentrer sur le golf et faire mon truc.

Lancer la première balle, c’est génial, recevoir des bottes de cow-boy pour la première fois, c’est cool, mais je me disais : ‘Hé, on est là pour un tournoi de golf, on est là pour bien jouer’. J’étais excité à l’idée de lancer la balle et de commencer à jouer ».

Alexander a couronné le tout samedi avec la première défense réussie du titre dans l’histoire du Korn Ferry Tour, créé en 1990, en remportant le Veritex Bank Championship pour une deuxième année consécutive. « Chaque fois que vous pouvez être la première personne à faire quelque chose, je pense que c’est cool », a déclaré Alexander.

« A l’université, j’ai gagné l’Azalea Invitational deux années de suite (2009 et 2010), alors j’ai continué à y penser. J’ai déjà joué du bon golf sur ce parcours, j’ai déjà gagné deux tournois consécutifs. Je n’arrêtais pas de me dire que je l’avais déjà fait auparavant.

Le jour où la moyenne de score a été de 66.90, battant le record du Korn Ferry Tour de 66.908 établi l’année dernière lors du Memorial Health Championship présenté par LRS, Alexander a joué une carte de 65 sans bogey et a atteint 22 sous le par pour une victoire de deux coups, tenant tête à la recrue Pontus Nyholm, l’un des cinq joueurs qui a égalé le record de score sur 18 trous du tournoi lors du dernier tour avec un score de 62 sous le coup, et Byeong Hun An, un ancien membre du PGA TOUR qui a gagné sur le Korn Ferry Tour cette année.

Lire aussi:   Molinetto Alps Open, le Pro Tour italien est de retour

Alexander a commencé le dernier tour avec trois coups de retard sur le leader du 54e trou, mais alors que la dernière paire a eu du mal sur le premier neuf, il est sorti avec un 4 sous 31 « sans stress » et a fait des birdies aux numéros 2, 5, 7 et 9. Un birdie sur le par-5 du 10e trou lui a permis de prendre la tête du classement à 21 sous le par.

Un arrêt crucial sur le sable au 14e par-4, le cinquième trou le plus difficile du samedi, a permis à Alexander de rester en tête du classement et a fourni pratiquement le seul drame de la partie. Un birdie putt raté à moins d’un mètre du 17e par-4 a laissé la porte ouverte à Taylor Montgomery dans la dernière paire, mais Alexander a scellé la victoire avec un birdie de l’avant du green au 18e par-5.

« Sur les neuf derniers trous, j’avais encore de bonnes chances, mais je n’arrivais pas à faire un putt de birdie », a déclaré Alexander à propos de ses sept pars consécutifs des numéros 11 à 17. « Je sentais que j’avais le contrôle. Je dis toujours aux gens que lorsque vous jouez bien, c’est comme si vous étiez nerveux.

Quand j’ai mes bons trucs et que je joue bien, je suis excité ». Alexander a remporté le Veritex Bank Championship l’année dernière à 23 sous la normale, ce qui signifie qu’en huit tours de carrière au Texas Rangers Golf Club, le natif de Gainesville, en Floride, a un total de 45 sous la normale.

Cette semaine, Alexander a réalisé deux cartes de 65 et deux cartes de 66, soit 5 sous la normale, entre les deux. La victoire de l’année dernière a commencé par un 67 à 4 sous, suivi de 65 consécutifs et d’un 64 à 7 sous au dernier tour. « Je pensais que le premier était plus difficile.

Mon parcours en arrivant ici était merdique », a déclaré Alexander, qui avait manqué six coupes et un abandon en neuf départs (et n’avait pas été classé parmi les 25 premiers en 13 départs) avant le Veritex Bank Championship de l’année dernière. « Je me souviens que j’ai abordé le dimanche en essayant simplement de faire une bonne performance.

La prochaine chose que vous savez, j’étais dans le mélange et c’est arrivé. Cette fois-ci, c’était un peu différent. Je me suis dit, je connais bien cet endroit, je joue bien. Pourquoi pas moi ? » « Cet endroit est évidemment assez spécial pour moi. J’espère que je ne reviendrai pas ici l’année prochaine.

J’espère que je serai sur le circuit (PGA) ». Tout dans cette deuxième victoire était plus doux pour Alexander. Pour commencer, le chèque du gagnant était plus important, car le Korn Ferry Tour a augmenté ses bourses avant la saison 2022.

Lire aussi:   Ferrero sur Alcaraz : "Les gens voient beaucoup de comparaisons avec Federer, Nadal et Djokovic".

Plus important encore par rapport aux objectifs d’Alexander, cela l’a placé dans une bien meilleure position sur la liste des points du Korn Ferry Tour. La victoire de l’année dernière, la première d’Alexander sur le Korn Ferry Tour, l’a fait passer de la 88e à la 4e place.

31 sur la liste des points de la saison régulière 2020-21 du Korn Ferry Tour. La victoire lui a permis de bénéficier d’une exemption de deux ans, mais étant donné la nature de la saison régulière combinée de 43 événements, Alexander a dû faire face à une montée difficile pour obtenir sa première carte du PGA TOUR.

Il a finalement terminé à la 44e place de la liste des points de la saison dernière. Cette fois-ci, la victoire d’Alexander l’a catapulté de la 73e à la 8e place sur la liste des points, et à moins de 300 points (l’équivalent d’une deuxième place en solo) du seuil de 900 points que le Korn Ferry Tour utilise actuellement comme seuil de sécurité pour que les joueurs terminent parmi les 25 et obtiennent une carte du PGA TOUR à la fin de la saison régulière.

Alexander espère un jour suivre les traces de son grand-père, Skip Alexander, qui a gagné trois fois sur le PGA TOUR et a représenté les États-Unis lors des Ryder Cups de 1949 et 1951. Tyson pourrait bientôt sortir de l’ombre de son père, Buddy Alexander, lui aussi.

Buddy a remporté le championnat amateur des États-Unis en 1986 et deux championnats nationaux en tant qu’entraîneur principal du programme de golf masculin de l’Université de Floride, qu’il a dirigé pendant 27 saisons de 1988 à 2014. Lors d’une interview après la victoire de l’année dernière, Tyson, qui a joué pour son père en Floride et est devenu professionnel après sa saison senior à l’été 2010, a souri et a déclaré : « J’ai toujours grandi en étant le fils de Buddy.

Je travaille à devenir le père de Tyson un jour ». Où se voit Tyson après une deuxième victoire sur le Korn Ferry Tour, une victoire historique de surcroît, et sa première carte du PGA TOUR à portée de main ? « Je vais continuer à avancer », a déclaré Alexander.

« Je pense toujours qu’il y a des gens qui connaissent mon père par le passé et ce qu’il a fait en tant qu’entraîneur et en tant que joueur… mais j’aime la tendance que je suis en train de suivre ». La saison 2022 du Korn Ferry Tour se poursuit le jeudi 28 avril avec le premier tour du Huntsville Championship à The Ledges à Huntsville, Alabama.

Article précédentLe Kia Telluride 2023 est dévoilé au salon de l’auto de New York, il reçoit ces mises à jour de design et de caractéristiques.
Article suivantFerrari dévoilera une nouvelle offre le 19 avril, pourrait-il s’agir du cabriolet 296 GTB ?