Accueil Dernières minutes Sport Tommy Paul donne une raclée à Denis Istomin à Delray Beach.

Tommy Paul donne une raclée à Denis Istomin à Delray Beach.

0

Tommy Paul continue de montrer qu’il est là pour rester au sommet du circuit et, au Delray Beach Open by VITACOST.com, la quatrième tête de série continue de voler : mercredi, il a battu Denis Istomin 6-2, 6-0, en seulement une heure de jeu dans un match interrompu pendant une demi-heure par la pluie.

L’Américain, classé 41e mondial, a frappé sept aces et 28 coups gagnants et n’a pas lâché son service pour faire plus que justifier son invitation après s’être qualifié pour les quarts de finale.

Pour une place en demi-finale, Paul retrouvera une vieille connaissance, son ami Stefan Kozlov, qui s’est sorti des qualifications et a surpris son compatriote Steve Johnson pour atteindre les quarts de finale d’un tournoi de l’ATP Tour pour la première fois cette saison.

Kozlov, 25 ans, continue de prendre confiance après avoir fait ses débuts en Grand Chelem à l’Open d’Australie contre le Tchèque Jiri Vesely. À Delray Beach, il s’est qualifié pour les qualifications et a ensuite battu l’Équatorien Emilio Gomez et maintenant Johnson 6-1, 6-3 en une heure et 24 minutes.

Lire aussi:   Cameron Smith a gagné avec les nouveaux wedges Vokey

Paul, qui a remporté son premier titre sur le circuit ATP en 2021 et a atteint trois quarts de finale cette année, n’a jamais affronté Kozlov en tant que professionnel, mais a grandi en s’affrontant ensemble dans des tournois juniors dans le sud de la Floride, dans lesquels l’ancien résident de Delray Beach était également classé troisième mondial.

« C’est un joueur super rusé et quelqu’un que je connais depuis que j’ai 10 ans et lui 9 », a déclaré Paul, qui s’est entraîné avec Kozlov pendant la pandémie. « Je me souviens juste qu’il me battait toujours. Je pourrais peut-être prendre une petite revanche », a-t-il dit avec un sourire.

Article précédentSimona Halep ne montre aucune pitié contre Elena-Gabriela Ruse pour se qualifier à Dubaï.
Article suivantLe nouveau PDG de Twitter, Parag Agrawal, prend quelques semaines de « congé parental ».