Accueil Sport Golf Tiger Woods et Rory McIlroy pourraient être convoqués au tribunal !

Tiger Woods et Rory McIlroy pourraient être convoqués au tribunal !

0

Il semble que les golfeurs de LIV ne vont pas observer silencieusement toute la situation. Ils ont une réponse toute prête aux « changements » que le PGA Tour apportera dans la période à venir. A savoir, l’avocat de Patrick Reed (Larry Klayman) qui le représente dans le procès contre Golf Channel et Brandel Chamblee, vise maintenant deux nouvelles personnes.

Il s’agit de deux stars de la scène golfique : Tiger Woods et Rory McIlroy. La raison en est la réunion tenue par ce duo avec plusieurs autres joueurs lors du BMW Championship, tous dans le but de lutter contre LIV Golf. Il ne s’agit pas d’un « truc » personnel contre Woods, McIlroy et Monahan.

Il s’agit d’obtenir des informations sur ce qui s’est passé lors de la réunion des joueurs et, d’une manière générale, en ce qui concerne les allégations de notre plainte selon lesquelles le PGA Tour, le DP World Tour et leurs commissaires Jay Monahan et Keith Pelley, seraient en collusion pour restreindre le commerce et les lois antitrust afin de nuire au LIV Golf Tour et à ses joueurs. »

Lire aussi:   Roger Federer n'est pas aussi élégant qu'il l'était en..., dit un analyste

– Klayman a déclaré, tel que cité par golfdigest.com

Klayman sur les mouvements du PGA Tour : Tenter d’imiter LIV Golf

Larry Klayman estime que le PGA Tour fait tout ce qui est en son pouvoir pour devenir une force dominante sur la scène du golf.

La présence de LIV Golf les met mal à l’aise, car ils connaissent la puissance financière de ce tournoi. Le PGA Tour a déjà pris des mesures similaires à celles de LIV Golf. Klayman est particulièrement furieux à ce sujet.

« Aujourd’hui même, le PGA Tour a annoncé des changements dans ses tournois en augmentant à nouveau les bourses des gagnants avec des paiements de présence garantis pour les meilleurs joueurs, tentant ainsi d’imiter LIV Golf, tout en continuant à nuire prétendument à LIV et à ses joueurs en travaillant, entre autres actes anticoncurrentiels présumés, à leur refuser des points de classement mondial pour participer à des tournois majeurs tels que le Masters, l’U.S. Open, le British Open et les championnats PGA. On peut peut-être maintenant appeler le nouveau PGA Tour « LIV Light ». « 

Article précédentLe gouvernement de l’Union approuve 237 acres de terres forestières pour le projet de train à grande vitesse au Maharashtra.
Article suivantJon Rahm, excellent deuxième tour et troisième place