Accueil Sport Golf Tiger Woods : « Ce n’est plus mon avenir. Je ne vais pas...

Tiger Woods : « Ce n’est plus mon avenir. Je ne vais pas pouvoir… »

0

Tiger Woods est prêt pour le 150ème Open. Bien qu’il y ait eu des doutes sur sa participation au tournoi, Woods est là. On ne sait pas s’il est prêt à 100%, mais il donnera tout ce qu’il peut. « Le plus grand défi est que je ne joue pas au golf de tournoi pour être prêt pour les tournois majeurs.

Je ne frappe pas de coups en tournoi pour savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas « , a-t-il déclaré, cité par skysports. « J’ai dû faire cela à la maison. Oui, je peux le faire. Je peux le faire à la maison dans une certaine mesure, mais c’est certainement beaucoup mieux quand je suis capable de jouer au golf en tournoi pour me sentir endurci par les tournois avant ces grands événements.

Mais ce n’est plus mon avenir. Je ne pourrai plus le faire. « Voilà donc ce qu’est mon avenir, un emploi du temps très limité. Je vais devoir trouver un moyen de m’entraîner efficacement à la maison et de venir à ces événements peut-être juste un peu plus tôt et d’obtenir plus de regards et d’essayer d’avoir une meilleure sensation, et de vraiment faire confiance à ce que je fais parce que je ne l’avais pas prouvé à moi-même dans d’autres tournois avant celui-ci. »

Lire aussi:   Gonzalo Higuain : son cri d'alarme vous laisse sans voix !

Réhabilitation

Le processus de rééducation après l’accident n’a pas été facile, et il a fallu du temps pour s’en remettre. « Pendant la plus grande partie de ma rééducation, j’espérais juste pouvoir remarcher, vous savez, marcher normalement et avoir une vie normale et peut-être jouer un peu au golf avec mon fils ou mes amis à la maison », a-t-il expliqué.

« Mais voilà, j’ai joué au golf en championnat cette année. Et une fois que j’ai réalisé que je pouvais jouer à un haut niveau, mon objectif était de revenir ici à St Andrews pour jouer ce championnat qui, comme je l’ai dit, est le plus historique que nous ayons jamais eu.

« Je ne voulais tout simplement pas manquer cet Open, ici, au pays du golf. Cela a tellement compté pour moi. C’est ici que j’ai réalisé le grand chelem de ma carrière. À l’époque, j’avais le record du nombre de points marqués dans les quatre championnats majeurs. Cela a donc beaucoup compté pour moi. »

Lire aussi:   La série fantastique de Nanna Koertsz Madsen

Article précédentScottie Scheffler : « Il y a six mois, on ne m’a certainement pas demandé de… »
Article suivantLe directeur général du R&A, Martin Slumbers, sur l’interdiction des golfeurs LIV : Ce n’est pas à l’ordre du jour