Accueil Sport Golf SuperLeague, la campagne d’acquisition se poursuit

SuperLeague, la campagne d’acquisition se poursuit

0

La campagne d’acquisition de la SuperLeague arabe ne s’arrête pas. Même l’Australien Cameron Smith, numéro 2 mondial, après avoir remporté l’Open, serait sur le point de passer au LIV Golf et donc d’abandonner le PGA Tour. Ce n’est pas tout : parmi les suspects de quitter le circuit masculin américain maximum et le DP World Tour anglais Tommy Fleetwood serait également là pour choisir la nouvelle puissance économique du green.

Cameron Smith et Tommy Fleetwood

Juste Smith, après avoir soulevé la coupe Claret en Ecosse vers le ciel, a fait l’impasse sur sa possible arrivée à la Super League arabe, et a également fortement insisté sur le suédois Henrik Stenson, actuellement capitaine de l’équipe d’Europe à la Ryder Cup 2023.

Thomas Paul Fleetwood, plus connu sous le nom de Tommy Fleetwood (Southport, 19 janvier 1991), est un golfeur anglais. En tant qu’amateur, il a remporté le Scottish Amateur Stroke Championship en 2009 et l’année suivante, il a terminé deuxième dans plusieurs tournois, avant de passer professionnel après avoir remporté l’English Amateur.

Lors de ses débuts professionnels à l’Open tchèque, il passe le cut et termine 67e. En septembre 2011, il a remporté l’Open du Kazakhstan, qui fait partie du Challenge Tour, s’assurant ainsi une place sur le circuit européen 2012. Au cours de la première saison, il parvient à conserver le droit de jouer sur l’European Tour grâce à un top 10 à l’Open d’Afrique du Sud, tandis qu’en 2013, il obtient son premier succès au Johnnie Walker Championship de Gleneagles, après un play-off à trois voies dans lequel il bat Stephen Gallacher et Ricardo González.

Lire aussi:   Novak Djokovic : Je ne considère pas l'âge comme un élément limitatif dans ma carrière

À noter, dans le millésime 2015, un albatros que Fleetwood a marqué sur le quatrième trou (par 5) lors du deuxième tour du BMW PGA Championship. 2017 a été l’année la plus fructueuse pour Fleetwood. En janvier, il a remporté le championnat de golf d’Abu Dhabi et en mars, il a terminé deuxième du championnat du monde de golf, à un coup de Dustin Johnson.

En avril, le Shenzhen International s’incline en play-off. Après une quatrième place à l’U.S. Open, il remporte en juillet l’Open de France. À la fin de l’année 2017, il termine premier de la Race to Dubai. L’année 2018 s’ouvre avec la deuxième victoire du championnat de golf d’Abu Dhabi, où il bat son compatriote Ross Fisher de deux coups.

Aux États-Unis Cette année-là, à l’Open, il est devenu le sixième joueur de l’histoire du tournoi à terminer un tour (quatrième) avec 63 coups : il a terminé deuxième, un coup derrière Brooks Koepka. Il fait également ses débuts en Ryder Cup avec Francesco Molinari : ils deviennent le premier couple à remporter les quatre matchs, contribuant ainsi de manière décisive à la victoire européenne.

Lire aussi:   Mémoires du Canada : Novak Djokovic fait une percée contre Rafael Nadal et Roger Federer

En 2019, Fleetwood a pris une deuxième place dans un autre majeur, l’Open Championship. Il a ensuite remporté le Nedbank Golf Challenge, grâce à trois eagles au dernier tour, après quoi il a battu Marcus Kinhult en play-off. Environ un an plus tard, il a disputé un autre play-off, lors du Scottish Open, mais a été dépassé au premier trou par Aaron Rai.

Article précédentMouratoglou : Il y a un don que Novak Djokovic et Rafael Nadal partagent
Article suivantCarlos Alcaraz clarifie : Il y a quelque chose de plus important que d’être un grand athlète.