Accueil Sport Golf St Andrews, Adrian Otaegui est sur le podium

St Andrews, Adrian Otaegui est sur le podium

0

L’Américain Sean Crocker, avec un dernier tour de 68 coups (4 sous le par), pour un cumul de 266 (-22), a réussi à libérer son record en remportant le Hero Open de golf, du DP World Tour (ancien circuit européen), qui se jouait au Fairmont écossais de St Andrews, avec l’Espagnol Adrián Otaegui en troisième position.

Adrián Otaegui, résultats

Sean Crocker, 241e mondial, né il y a 25 ans à Harare (Zimbabwe), mais de nationalité américaine, ne pouvait pas avoir un meilleur terrain pour réaliser sa première victoire professionnelle que le légendaire St Andrews.

Il l’a fait aussi, en dominant du début à la fin, puisqu’il est devenu le leader après le premier jour et n’a pas lâché cette position privilégiée pendant les trois autres jours. Ce dimanche, il a abordé la dernière journée avec deux coups d’avance sur le Suédois Jens Dantorp et trois sur Adrián Otaegui, ses coéquipiers de ce dimanche.

Pendant le tour, il a encore souffert pour conserver son avance, car après le 9e trou, l’Espagnol n’était plus qu’à un coup (-18) de l’Américain (-19). Mais une erreur d’Otaegui au 10e, accompagnée d’un birdie de Crocker sur le même trou, a mis la distance entre les deux à trois.

Lire aussi:   Ils me rendent plus fort.. : Sabalenka, sévère envers les organisateurs de Cincinnati

Dès lors, Dantorp s’étant également tiré d’affaire, l’Américain a pu contrôler plus confortablement ses compagnons de jeu. Le seul qui échappa à son contrôle direct fut l’Anglais Eddie Pepperell, qui délivra une excellente carte de 65 coups (-7), ce qui le plaça dans le clubhouse avec un -21 qui lui donna la deuxième place à lui tout seul et lui permit de rêver avec une « piqûre » de Crocker qui, au moins, l’amènerait au tie-breaker.

Crocker, ne prenant plus de gros risques, ne faillit pas, dans les 8 derniers trous il fit deux ‘birdies’, pour une carte de 68 qui lui donna un final de -22, ce qui lui donna sa première victoire en tant que professionnel. Le fils d’un joueur de cricket professionnel, parti en Californie avec sa famille à l’âge de cinq ans, a soulevé son premier trophée à St Andrews.

Otaegui, également auteur d’un 68, résultat de six « birdies » et de deux « bogeys », pour un total de -19, a terminé à une troisième place partagée avec l’Ecossais David Law. Une magnifique position pour l’homme de San Sebastian, bien qu’avec un certain arrière-goût amer, puisque surtout les deux derniers jours, il était très proche de la co-leader.

Lire aussi:   Tiger Woods de retour sous les projecteurs pour le Bridgestone

La dernière carte d’Álvaro Quirós a été très remarquable, avec 67 coups, puisqu’il a commencé par des bogeys au 1 et 2, mais s’est admirablement repris avec sept birdies, dont six entre le 6 et le 12. Son prix, la dixième place finale, avec -16.

Article précédentLa coentreprise Toyota-Panasonic Battery va acheter du lithium à la mine de Ioneer dans le Nevada
Article suivantShenzhen accélère les rêves de voitures sans conducteur de la Chine