Accueil Dernières minutes Séville, Betis et Real Sociedad cherchent à consolider leurs chances en Europa...

Séville, Betis et Real Sociedad cherchent à consolider leurs chances en Europa League

0

MADRID, 16 févr. (Cinktank.com) –

Séville, le Betis et la Real Sociedad tenteront de consolider leurs chances de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa 2021-2022 jeudi en obtenant de bons résultats contre les Croates du Dinamo Zagreb, les Russes du Zenit Saint-Pétersbourg et les Allemands de Leipzig, Séville étant la seule équipe à ouvrir son barrage à domicile.

Ces trois représentants, ainsi que le FC Barcelone, entament leur voyage vers les huitièmes de finale. Les deux équipes andalouses partent, en théorie, favorites, tandis que le Real Madrid aura fort à faire face à une équipe prometteuse de la puissante Bundesliga allemande.

Séville, deuxième de la LaLiga Santander, tentera d’oublier la déception de l’échec de la phase de groupes de la Ligue des champions et de démarrer au mieux une nouvelle aventure dans une compétition qu’il maîtrise habituellement et qui suscitera sûrement de nouveaux espoirs chez les supporters.

La première étape pour les sextuples champions de la Ligue Europa, dont la dernière a été remportée en 2020 avec Julen Lopetegui sur le banc et une bonne partie de l’effectif actuel, sera au Ramón Sánchez-Pizjuán (21h00) contre le Dinamo Zagreb, leader du championnat croate et principale référence du football toujours compétitif et talentueux du pays.

Les Sévillans voudront mettre un instant de côté la course au titre de champion contre le Real Madrid, qui les suit de quatre points avec un match en moins, et apporter leur solidité dans la compétition continentale et, surtout, dans leur stade, où en phase de groupes de la Ligue des champions ils n’ont pu battre que Wolfsburg (2-0).

En fait, c’était leur seule victoire, alors maintenant ils vont essayer de montrer une meilleure image pour avancer le plus loin possible, ce qui signifie obtenir un bon score dans ce match aller car leurs adversaires ont tendance à grandir sous la protection de leur fougueux public.

Comme d’habitude lors des derniers matchs, l’entraîneur de Guipuzcoa a encore un certain nombre d’absents et de doutes. Montiel, blessé, et Jordán, suspendu, seront certainement absents, tandis qu’Anthony Martial et Jesús Corona sont tous deux incertains. Jesus Navas pourrait arriver et pallier les problèmes au poste d’arrière droit.

De son côté, le Dinamo Zagreb, quart de finaliste de l’Europa League l’an dernier et qui s’est incliné 4-0 lors de sa dernière visite au Sánchez-Pizjuán, voudra s’imposer dans la capitale croate afin d’avoir une chance de mettre fin à sa mauvaise série contre les équipes espagnoles, qui l’ont toujours éliminé en croix et contre lesquelles il a perdu lors de ses sept derniers matches.

Lire aussi:   Incendie chez Ather Energy : la cause est une brèche structurelle "rare" dans la batterie du scooter.

Le milieu de terrain Josip Misic, suspendu, et le défenseur Dino Peric, blessé, sont absents d’une équipe qui a terminé deuxième derrière West Ham lors de sa première phase de groupe et qui a remporté ses sept derniers matches officiels.

LE BETIS SANS CANALES ET FEKIR CONTRE LE ZENIT QUI MANQUE DE RYTHME

L’autre équipe de Séville, le Betis, devra jouer à l’extérieur lors du match aller du barrage et devra parcourir près de 4 500 kilomètres pour se rendre en Russie, au Zenit Saint-Pétersbourg, une équipe qui arrive  » rebondie  » de la Ligue des champions et qui n’a pas joué officiellement depuis plus de deux mois.

Les hommes de Manuel Pellegrini sont la seule équipe en lice pour remporter les trois titres et après avoir assuré leur place en finale de la Copa del Rey grâce à leur victoire 2-1 à Vallecas, ils chercheront à faire de même dans une Ligue Europa qui suscite également l’enthousiasme de leurs supporters.

L’équipe du Betis se rendra à la Gazprom Arena prête à transposer son état d’esprit et son football à la compétition continentale, où elle a connu une phase de groupe solvable, même si elle a concédé ses deux défaites à l’extérieur et avec une certaine faiblesse défensive, contre le Bayer Leverkusen (4-0), qui l’a empêchée de lutter pour la première place, et le Celtic (3-2), dans un match sans enjeu.

Comme d’habitude, il est probable que Manuel Pellegrini poursuivra sa politique de rotation afin de garder l’équipe aussi fraîche que possible dans une période très exigeante avec de nombreux matchs. Le Chilien sera privé de Fekir et de Sergio Canales, suspendus, afin de maintenir le bon niveau.

De son côté, le Zenit affrontera ce choc après n’avoir pas trop brillé en Ligue des champions, bien que son groupe ait été assez difficile avec la Juventus et Chelsea, et après n’avoir pas disputé de compétition depuis le 12 décembre en raison de l’habituelle trêve hivernale dans son championnat, qu’il reprendra par le haut la semaine prochaine.

Pour compenser ce manque de rythme compétitif, ils ont disputé six matches amicaux à la recherche de la meilleure façon d’arriver à ce duel où ils pourraient également faire découvrir certaines de leurs nouvelles recrues, parmi lesquelles se distingue le jeune attaquant Yuri Alberto, un autre Brésilien dans leurs rangs qui rejoint ses compatriotes Claudinho, l’ex-Blaugrana Malcolm ou Wendel et fournit à l’équipe de Sergey Semak des arguments pour être un adversaire inconfortable.

Lire aussi:   Ventes mondiales de véhicules : Hyundai se classe 3e au 1er semestre 2022

LEIPZIG SE MESURE À LA RÉALITÉ.

Enfin, dans l’autre match à 21h00, la Real Sociedad se rendra sur le terrain de l’équipe allemande de Leipzig, un adversaire de taille qui exigera un bon niveau pour garder ses chances intactes pour le match retour à la Reale Arena.

L’équipe de San Sebastian est toujours à la recherche de son meilleur niveau et espère l’avoir lors de son retour en Europe après une première phase de groupe exigeante contre Monaco, le PSV et Sturm Graz, où elle n’a scellé son passage qu’au dernier match.

Les hommes d’Imanol Alguacil abordent le choc contre l’équipe allemande dans un bon état d’esprit après la victoire 2-0 de dimanche à domicile contre Grenade, où ils ont rompu une série de trois matchs sans victoire ni but, et sont prêts à affronter un adversaire qui mettra beaucoup d’intensité et qui a beaucoup d’expérience de son passage en Ligue des champions ces dernières années, où il a montré ses capacités, surtout en attaque.

Le Real espère également avoir tiré les leçons de l’expérience de l’année dernière, lorsqu’il a été éliminé lors de son premier match contre Manchester United en Angleterre après avoir perdu le match aller 0-4 à domicile, et qu’il saura mieux gérer ce match aller, où il sera privé de Januzaj, blessé, et de Zubimendi, suspendu.

Leipzig, qui n’a pas pu surmonter un groupe de très haut niveau en Ligue des Champions avec le Paris Saint-Germain et Manchester City, mais où ils ont pu rivaliser avec eux et montrer leur danger.

L’équipe de Domenico Tedesco sort d’une excellente année 2022, remportant cinq de ses six matches, avec une seule défaite, contre le Bayern Munich, sur le score étriqué de 3-2. Quatrième de la Bundesliga, ils disposent d’une grande puissance en attaque avec l’Espagnol Dani Olmo, le talentueux Hongrois Szoboszlai, le Suédois Forsberg, le Français Nkuku ou le Portugais André Silva, qui demanderont beaucoup d’attention à une ligne arrière qui n’a pas été solide.

Article précédentNovak Djokovic : Blessé par mes collègues. L’interview de L’Equipe est une erreur.
Article suivantL’OTAN accepte de déployer de nouveaux groupes de combat en Europe de l’Est en pleine tension avec la Russie