Accueil Dernières minutes Sport Roger Federer se souvient : Mes parents étaient embarrassés

Roger Federer se souvient : Mes parents étaient embarrassés

0

Vingt fois champion majeur, Roger Federer a été un modèle pour de nombreux joueurs de tennis au cours des 15 dernières années. Comme tous les autres compétiteurs, Federer a connu des moments sombres dans ces périodes plus difficiles au fil des ans.

Malgré cela, il est généralement calme et posé sur le court, se concentrant sur le tennis et l’adversaire de l’autre côté du filet. Ce n’était cependant pas toujours le cas, car il serait difficile de reconnaître Roger à son comportement à la fin de son adolescence.

Le Suisse n’a pas pu contenir son tempérament dès les premiers matchs de compétition chez les juniors, lançant des raquettes et ayant quelque chose à dire sur chaque point qu’il perdait. En parlant de ce chapitre de sa carrière en 2002, Roger a déclaré qu’il lui a fallu des années pour commencer à s’améliorer dans ce segment.

Il s’est rendu compte que cela lui demandait trop d’énergie de se battre contre lui-même, et il a fait tout ce qu’il pouvait pour changer cela avant de mettre le pied sur le circuit ATP. Se souvenant de cette époque, Federer a également mentionné que ses parents se sentaient parfois gênés en le regardant jouer, l’incitant à changer d’attitude ou à participer à des tournois sans eux.

Lire aussi:   PSG : le nouveau capitaine des champions de France a été dévoilé et ce n'est pas Mbappé !

Federer avait du mal à garder son sang-froid lorsqu’il était junior.

« Quand j’étais très jeune, et j’ai commencé à jouer à l’âge de trois ans, j’étais toujours en train de jurer sur le terrain, de lancer des raquettes et tout le reste.

Mes parents étaient gênés et m’ont dit d’arrêter de me comporter ainsi, sinon ils ne viendraient plus aux tournois avec moi. J’ai dû me calmer, mais il m’a fallu attendre mes 19 ans pour commencer à m’améliorer à cet égard.

Dans le passé, je me plaignais de chaque point perdu, et je ne sais pas comment j’ai pu surmonter cela. Je pensais que je perdais trop d’énergie parce que j’étais toujours en colère contre moi-même. Maintenant, je suis calme, et à Roland Garros et à Wimbledon l’année dernière, j’ai reçu une excellente presse pour mon comportement sur le court. Maintenant, je dois presque me surveiller pour ne pas agir trop calmement sur le court », a déclaré Roger Federer.

Lire aussi:   Le conseil de Jim "Bones" Mackay à Justin Thomas a tout changé !
Article précédentAlexandrova : Avant ce tournoi, la terre battue était la surface que je préférais le moins.
Article suivantKeita Nakajima, numéro 1, signe avec TaylorMade