Accueil Sport Golf Presidents Cup, l’équipe Us favorite à Charlotte

Presidents Cup, l’équipe Us favorite à Charlotte

0

A Charlotte, aux Etats-Unis (Caroline du Nord), tout est prêt pour la 14ème édition de la Presidents Cup – prévue du 22 au 25 septembre – qui se prépare à revenir comme protagoniste trois ans après la dernière fois.

Presidents Cup, calendrier

D’un côté les USA menés par Davis Love III (champion majeur, a remporté le PGA Championship en 1997), de l’autre l’équipe internationale (excluant les joueurs européens) menée par le sud-africain Trevor Immelman, vainqueur du Masters en 2008.

Le challenge (la première édition a eu lieu en 1994, à la tête de l’organisation il y a le PGA Tour) se déroulera sur le parcours du Quail Hollow Club. Aucun prix en argent n’est à gagner, le PGA Tour reversant les recettes à des œuvres caritatives sélectionnées par les joueurs, capitaines et assistants des deux équipes.

Les États-Unis ont jusqu’à présent dominé la scène en remportant la compétition à 11 reprises. Le seul exploit de l’équipe internationale a eu lieu en 1998 en Australie, tandis que le match de 2003 en Afrique du Sud s’est terminé par un match nul. Les Etats-Unis, une fois de plus, partent avec les outsiders.

Lire aussi:   David Law : "C'est ennuyeux de finir comme ça"

Car ils pourront aussi compter sur la contribution du numéro 1 mondial, Scottie Scheffler. Parmi les grandes stars de l’équipe des stars et des rayures, on trouve, entre autres, Patrick Cantlay, Xander Schauffele et Justin Thomas.

L’équipe internationale (les deux équipes sont composées de 12 joueurs) mettra l’accent sur le Japonais Hideki Matsuyama, le Sud-Coréen Sungjae Im et l’Australien Adam Scott. Les États-Unis et l’équipe internationale ont dû faire face à l’arrêt forcé – imposé par le PGA Tour – de certains champions (de Bryson DeChambeau à Cameron Smith) qui ont choisi l’Arab Super League et ont été exclus de l’événement.

Qui se décidera sur quatre jours : le jeudi 22 septembre il y a 5 matchs de foursome, le vendredi 5 fourballs, le samedi 4 matchs de fourball et autant de foursomes. Tandis que le dimanche 25, les 12 matchs en simple seront joués.

En cas d’égalité, les deux équipes se « partageront » la Presidents Cup. Et c’est peut-être là l’une des principales différences avec la Ryder Cup (en cas d’égalité, l’équipe qui a remporté la compétition la dernière fois conserve le trophée), qui garantit 28 points au total contre 30 (cette année) à la Presidents Cup.

Lire aussi:   PNC Championship, le champ final de 20 joueurs

La dernière édition de la Presidents Cup a eu lieu en 2019, lorsque les États-Unis de Tiger Woods ont dépassé l’équipe internationale d’Ernie Els d’une remontée. Le report (pour cause d’urgence médicale) de la Ryder Cup de 2020 à 2021 a également entraîné le report de la Presidents Cup d’un an.

Article précédentDéfi viral pour les experts : Où se trouve la chaussure manquante dans la scène ? Seul 1% a réussi à passer
Article suivantPetra Martic élimine Karolina Pliskova à Tokyo.