Accueil Dernières minutes Sport Paula Badosa commente la possibilité de dépasser Iga Swiatek comme numéro 1

Paula Badosa commente la possibilité de dépasser Iga Swiatek comme numéro 1

0

Paula Badosa a atteint lundi le numéro 2, le plus haut rang de sa carrière, et a déjà les yeux rivés sur la première place. Bien que Badosa soit classée numéro 2, il y a une grande différence de points entre elle et la numéro 1 mondiale Iga Swiatek.

Le Polonais est en tête du classement avec 7181 points, tandis que Badosa en a marqué 5045. Swiatek ne participera pas à la compétition à Madrid, ayant déclaré forfait en raison d’une blessure à l’épaule. Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il faudrait pour battre Swiatek, Badosa a plaisanté en disant qu’elle aurait besoin de plus de retraits de Swiatek.

« Elle gagne tous les tournois, alors je me sens loin », a déclaré Badosa avec un sourire, selon le site Internet de la WTA. « Elle doit prendre sa retraite dans quelques [torneos más]. C’est loin, mais c’est bien que ce soit le numéro 2.

On verra dans quelques mois si je peux me battre pour cette position. Mais le fait même d’être dans cette position est déjà un privilège. Nous verrons bien. Je vais peut-être devoir attendre l’année prochaine, car cette année va être compliquée ».

Lire aussi:   Fabio Fognini : je suis proche de la fin de ma carrière

Badosa déterminé à obtenir plus de succès

Badosa espère atteindre deux objectifs majeurs cette année : remporter un premier Grand Chelem et atteindre la première place du classement. « Je veux toujours plus », a déclaré Badosa.

Je me souviens avoir parlé à mon entraîneur et lui avoir demandé : « Puis-je être heureux ? [un] jour et m’amuser ? Au moins pendant une semaine. Parce que je veux toujours plus et plus et plus. Et maintenant, ceci et cela ne suffisent pas.

Mais je pense que cela fait partie de la personnalité de chaque joueur. Il n’y a pas que moi. Lorsque vous jouez à ce niveau, tout le monde est très compétitif. J’essaie de profiter d’un peu d’une heure par jour. J’essaie simplement de rester calme et de profiter de l’endroit où je suis parce que, pour moi, le voyage a été très difficile.

Je suis encore jeune car j’étais dans le Top 10 à 23 ans. Pourtant, cela a été très long et j’ai vécu beaucoup de choses, alors je veux essayer d’en profiter. On ne vit qu’une fois, et peut-être que dans quelques années, je ne serai plus là. On ne sait jamais, alors je veux profiter de ce moment ».

Lire aussi:   Rafael Nadal : C'est très difficile et il faut...
Article précédentLes États-Unis reconnaissent avoir formé des soldats ukrainiens sur le territoire allemand
Article suivantRublev explique pourquoi Federer et Nadal restent à l’écart des questions sensibles.