Accueil Sport Golf Paul Barjon : « Je ne sais pas si le golf de Liv...

Paul Barjon : « Je ne sais pas si le golf de Liv est bon ».

0

Pur produit de la formation made in USA, domicilié à Fort Worth (Texas), membre en 2021-22 du PGA Tour, Paul Barjon va disputer son premier Open de France. A tout juste 30 ans.

Paul Barjon, déclarations

« Je suis très enthousiaste !

Cela fait quatorze ans que je n’ai pas joué sur le parcours Albatros. Depuis les championnats de France… minimes. J’espérais donc jouer depuis un certain temps. Il n’a jamais été bien coincé entre les calendriers et les différents championnats, qu’ils soient européens, mondiaux ou autres.

C’est un parcours fantastique, très bien préparé. Il a été un peu modifié depuis la fin des championnats de France minimes (il sourit). Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ce parcours. J’ai donc l’impression que c’est le même sauf pour le trou n°11 qui change un peu…

Mais c’est toujours un parcours difficile, de classe mondiale, un parcours majeur… Cette semaine, il n’y a pas beaucoup de rough, donc ça va faciliter les choses. Je n’ai pas vraiment d’objectif. Mais je suis un compétiteur.

Lire aussi:   Cameron Smith : "J'espère que le reste du monde du golf réalisera que je suis..."

Nous voulons toujours gagner. L’objectif ici sera aussi de rester patient, tout en essayant de jouer intelligemment sur ce parcours qui peut être impitoyable si on est trop agressif » « Il y a encore un petit goût amer en termes de sensations mais au final, c’est une bonne expérience.

J’ai tiré quelques conclusions sur mon jeu. Il y a des choses à travailler, à revoir… Les choses qui faisaient un peu défaut par rapport au niveau des meilleurs, notamment sur les attaques de greens, entre 110 et 160 mètres.

Je me suis mis dans des situations difficiles dans ce domaine du jeu. En revanche, du côté du drive, je pense avoir fait une bonne saison. On va aussi essayer d’être un peu plus régulier sur les mauvaises semaines » « Je vais participer à une ou deux qualifications sur le PGA Tour (Monday qualifier)… Je vais donc me qualifier à Las Vegas (Shriners Children’s Open – 6 au 9 octobre) et ensuite une ou deux autres avant le calendrier de fin d’année.

J’ai également vu qu’il y avait une ou deux étapes en Australie sur le DP World Tour 2023. Je ne sais pas si je vais y aller, ce qui me permettrait quelque part d’aller voir mes parents. Mais c’est sur invitation. Rien n’est sûr donc… « Un mot sur le LIV Golf ? Je ne sais pas si c’est bon pour le golf.

Lire aussi:   Maria Sharapova, 35 ans, et son fiancé accueillent leur premier enfant

Je ne sais pas si pour le PGA Tour bannir tout le monde est une bonne chose aussi… Au final, les joueurs du PGA Tour bénéficient de la situation puisque les prize money ont augmenté. J’espère que ce sera également le cas en Europe… Cela a fait évoluer la partie monétaire du golf dans la bonne direction.

Après, c’est quand même bizarre que les gars du LIV veuillent récupérer des points mondiaux sur des épreuves sur invitation et sur trois tours…. C’est un peu un tournoi de Mickey Mouse ! Pour moi, ce n’est pas du vrai golf. Mais je pense que c’est bien pour les garçons qui sont en fin de carrière ».

Article précédentLa Jeep Grand Cherokee 4xe édition 30e anniversaire fait ses débuts au salon de Detroit 2022
Article suivantMahindra augmente les prix de sa gamme de SUV ; consultez les nouveaux prix ici.