Accueil Sport Golf Pablo Larrazábal, septième titre du DP World Tour

Pablo Larrazábal, septième titre du DP World Tour

0

Le héros local Pablo Larrazábal a remporté son septième titre du DP World Tour – et son premier à domicile – après avoir enchaîné cinq birdies d’affilée au tournant pour remporter le championnat ISPS Handa 2022 en Espagne par un coup.

Pablo Larrazábal, résultats

Le populaire Espagnol a commencé le dernier tour sur le Lakes Course d’Infinitum en sixième position, mais s’est catapulté en tête grâce à des birdies aux quatrième, septième, neuvième, dixième, onzième, douzième et treizième trous.

Son seul bogey est survenu au difficile 15e, mais il ne l’a pas laissé dérailler, répondant par un birdie exceptionnel au 16e et enchaînant avec un autre gain au dernier pour signer un 62 et fixer l’objectif du clubhouse à 15 sous le par.

Mais avec le trio du groupe final – Adrian Otaegui, Hennie du Plessis et Aaron Cockerill – tous à deux coups de Larrazábal et trois trous à parcourir, il devait attendre anxieusement de connaître son sort.

Il a pu fêter sa deuxième victoire en autant de mois, car ses adversaires n’ont pas pu forcer un play-off. Son compatriote Otaegui a terminé seul à la deuxième place, avec un birdie au 18e trou, tandis que Du Plessis et Cockerill sont troisièmes ex-aequo.

Lire aussi:   Andrea Pavan, un bon départ avant l'obscurité

Larrazábal a entamé le dernier tour à trois coups de la tête après avoir terminé les neuf derniers trous de son troisième tour dimanche matin. Il a commencé le quatrième tour avec trois pars consécutifs avant de réaliser un birdie d’environ 12 pieds sur le quatrième par trois.

L’homme de 38 ans a gagné un autre coup sur le court septième après avoir envoyé son tee-shot à portée de balle malgré la position délicate du drapeau. L’Espagnol, sans nerf, a ensuite pris feu au tournant, enchaînant les birdies aux 9e, 10e et 11e pour revenir à un coup de la tête.

Et il a refusé de lever le pied en réussissant un putt de birdie de longue portée au 12e trou pour partager la tête à 13 sous. La série de birdies s’est poursuivie avec un cinquième gain consécutif au 13e, Larrazábal ayant envoyé son approche à deux pieds pour prendre la tête.

Il était à deux doigts de réussir un nouveau birdie sur le 14e green mais son putt est passé tout près. Le premier bogey de la journée est survenu au 15e, alors qu’il ne parvenait pas à se relever du rough, et il n’a pas fallu longtemps pour qu’il se retrouve à égalité avec Otaegui, Du Plessis et Cockerill, à 13 sous.

Lire aussi:   Santiago de la Fuente et le livre de Tiger Woods

Mais Larrazábal, vainqueur du MyGolfLife Open organisé par Pecanwood le mois dernier, a rebondi avec un birdie improbable d’environ 40 pieds au 16e trou pour mener seul une fois de plus. Il est passé à un cheveu de réussir un autre énorme putt pour birdie au court 17e avant d’offrir au public du 18e un gain final pour prendre deux coups d’avance sur ses poursuivants. Et cela s’est avéré suffisant pour assurer une victoire éclatante.

Article précédentLes organisations de défense des droits de l’homme s’inquiètent du rachat de Twitter par Elon Musk
Article suivantPablo Larrazábal : « Je suis heureux d’avoir obtenu le titre à domicile ».