Accueil Sport Golf Pablo Larrazabal : « Nous pouvons faire une grande semaine »

Pablo Larrazabal : « Nous pouvons faire une grande semaine »

0

Pablo Larrazabal, Adrian Otaegui, Nacho Elvira, Jorge Campillo et Álvaro Quirós ont confirmé leur retour à la PGA Catalunya pour l’inauguration du Championnat de Catalogne du 28 avril au 1er mai. Tous les cinq ont déjà joué sur ce site de renommée mondiale, qui a accueilli des tournois tels que trois Opens de España (2000, 2009 et 2014) et neuf Qualifying School Final Stages (2008-16), et ils sont impatients de se battre pour le titre sur le Stadium Course récemment rénové.

Pablo Larrazabal, déclarations

Larrazabal est actuellement huitième au classement DP World Tour après avoir remporté son sixième titre DP World Tour au MyGolfLife Open accueilli par Pecanwood en Afrique du Sud et deux autres top 5 cette saison.

Il a déclaré : « Je suis très heureux de revenir au PGA Catalunya ; c’est sans aucun doute l’un des meilleurs parcours d’Espagne et il méritait le retour du DP World Tour. « C’est un parcours que j’aime beaucoup, et je n’ai jamais été particulièrement bon, mais lorsque j’ai joué les Opens, j’étais très jeune et je n’avais pas la mentalité que j’ai maintenant.

Je pense que je peux faire très bien cette fois-ci et je suis sûr que, avec le soutien de la maison, nous pouvons avoir une grande semaine ». Il fait partie des sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que des plus riches du monde. Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Lire aussi:   Rich Beem en colère contre les règles du golf : "Je veux dire, il y a 20 ans, vous ne pouviez pas imaginer..."

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs séjourner sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Lire aussi:   Nicolás Echavarría : "Augusta, c'est mon rêve"

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentLe procureur voit une « accumulation » de preuves de l’agression présumée et maintient huit ans de prison pour le footballeur Santi Mina
Article suivantTiger Woods : L’est-il, ou ne l’est-il pas ?