Accueil Dernières minutes L'International Ortega déclare que le Nicaragua n’est « pas intéressé » à participer au Sommet...

Ortega déclare que le Nicaragua n’est « pas intéressé » à participer au Sommet des Amériques

0

Paris, 19 mai (Cinktank.com) –

Le président du Nicaragua, Daniel Ortega, a déclaré mercredi que le Nicaragua « n’est pas intéressé » à participer au neuvième sommet des Amériques, qui se tiendra en juin à Los Angeles, suite au refus des États-Unis d’envoyer une invitation à plusieurs pays pour participer à la réunion américaine.

L’administration américaine a indiqué au début du mois que Cuba, dirigé par le président Miguel Díaz-Canel, ainsi que le Nicaragua et le Venezuela, présidé par Nicolás Maduro, étaient des pays antidémocratiques et ne recevraient donc pas d’invitation au sommet américain.

« Nous ne sommes pas intéressés, (car) aller à ce sommet, c’est aller se remplir de je ne sais quoi », a déclaré M. Ortega lors d’une conférence de presse à Managua, la capitale du pays, ajoutant que « ce sommet n’exalte personne, mais au contraire, il salit et embourbe ». « Nous, Latino-Américains, devons nous défendre pour qu’ils nous respectent », a-t-il ajouté, comme le rapporte le quotidien « La Prensa ».

Lire aussi:   Le président tchèque défend la vaccination obligatoire contre le coronavirus

Il a souligné que les pays d’Amérique latine disposent de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), un instrument qu’il a qualifié de « puissant » et a exhorté l’Union européenne, les États-Unis et le Canada à organiser une réunion au sein de ce mécanisme.

« Nous, à la CELAC, sommes prêts à les inviter, mais ce n’est pas qu’ils vont commencer à dire (à cet organe) : nous ne pouvons pas y aller parce qu’il y a tel ou tel pays. Dans quel genre de monde vivons-nous ? », a déclaré le dirigeant nicaraguayen.

En ce sens, il a déclaré que « le spectacle que les dirigeants yankees donnent » avec ce « fameux sommet » est « une honte ». Dans le cadre de ce boycott de la réunion américaine, M. Ortega a remercié certains présidents, comme le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, qui a plaidé pour que tous les pays soient présents.

D’autre part, M. Ortega a expliqué qu’il a mis en œuvre une politique d’épargne au Nicaragua afin de garantir que les prix n’augmentent pas. « La première chose que nous avons faite et que nous continuerons à faire est de garantir que le carburant, le gaz et, par conséquent, l’énergie, l’eau et tout ce qui dérive de l’énergie, n’augmenteront pas », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Après le record de vendredi, la Russie dépasse à nouveau les 200 000 cas quotidiens de coronavirus

Mercredi, le ministre cubain des affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a déclaré que l’exclusion du Nicaragua, du Venezuela et de Cuba du Sommet des Amériques « constitue un pas en arrière dans les relations hémisphériques ».

Le président de la Bolivie, Luis Arce, a prévenu la semaine dernière qu’il ne participerait pas à la réunion si les États-Unis n’invitaient pas tous les pays de la région, un avertissement également lancé par son homologue mexicain, Andrés Manuel López Obrador.

Article précédentCARS24 licencie 600 employés en raison de  » mauvaises performances  » CARS24 licencie 600 employés en raison de  » mauvaises performances « .
Article suivantMaruti Suzuki reçoit l’attribution d’un terrain dans l’Haryana pour une usine de 800 acres.