Accueil Sport Golf Nasa Hataoka gagne l’Open DIO Implant LA

Nasa Hataoka gagne l’Open DIO Implant LA

0

Nasa Hataoka a remporté le DIO Implant LA Open dimanche au Wilshire Country Club pour inaugurer la tournée de deux semaines du LPGA Tour dans la région de Los Angeles. Avec quatre coups d’avance au début de la ronde, après l’effondrement de Jin Young Ko samedi, Hataoka a terminé avec un score de 4 sous 67 pour une victoire de cinq coups sur Hannah Green.

Nasa Hataoka, déclarations

« J’avais bien une avance, mais évidemment ce parcours, ce parcours difficile, vous ne savez jamais ce qui va se passer », a déclaré Hataoka. « J’ai pu me concentrer jusqu’au dernier putt ». Hataoka a terminé à 15-under 269, à un coup du record du tournoi établi l’an dernier par Brooke Henderson.

La joueuse japonaise de 23 ans a remporté son sixième titre sur le LPGA Tour une semaine après avoir manqué le cut lors du LOTTE Championship à Hawaï, marqué par le vent, avec des tours de 75 et 77. « Je ne sais pas si je peux comparer, mais sur le PGA Tour, Jordan Spieth a manqué le cut au Masters et a ensuite remporté le Heritage », a déclaré Hataoka.

« Donc on ne sait jamais ce qui va se passer au golf ». Le Palos Verdes Championship commence jeudi à Palos Verdes Estates. Après sept pars consécutifs, Hataoka a mis fin au tournoi sur le par-4 du 15e trou lorsqu’elle a effectué un putt d’aigle de 35 pieds pour prendre une avance de six coups.

Lire aussi:   Felix Auger-Aliassime salue la victoire de Lorenzo Musetti à Monte-Carlo

« Cet eagle m’a vraiment aidé à me détendre un peu, à sentir que je mettais vraiment bien en jeu aujourd’hui », a déclaré Hataoka. Hataoka a joué les sept premiers trous en 3 sous avec quatre birdies et un bogey. Elle est la seule joueuse du tournoi à avoir tourné dans les 60 secondes pendant les quatre jours, avec des tours de 67, 68 et 67.

« Pour être honnête, le premier jour, je ne me sentais pas bien avec mon jeu de fer, mais au septième trou, j’ai eu un déclic en moi, ce qui m’a vraiment aidée toute la semaine », a déclaré Hataoka. « Sur le plan du putting, les greens en poa annua sont vraiment difficiles à jouer, mais mon expérience sur ce type de green m’a beaucoup aidé. »

Green a terminé avec un 68. « Définitivement, vraiment heureux de la façon dont les choses évoluent », a déclaré l’Australien. « C’était bien d’être un peu plus régulier. La semaine dernière, j’ai pris un excellent départ et je n’ai pas pu le maintenir à Hawaii.

Lire aussi:   Richard Mansell leader, Rory McIlroy est 41ème

Donc, je sens qu’une fois que j’ai le putter chaud, je suis assez excitée de voir ce qui est à venir.  » Madelene Sagstrom (66) est à 7 sous le niveau de la gagnante de 2019, Minjee Lee (68) et Inbee Park (70). « Les greens sont juste vraiment difficiles », a déclaré Park.

« Je n’ai pas été en mesure de faire trop de putts aujourd’hui, mais j’ai été en mesure d’obtenir quelques bons up-and-downs. Je suis donc satisfait de mon parcours. C’était régulier, mais c’était vraiment délicat là-bas. » Ko, qui était à égalité de points avec Hataoka à trois trous de la fin de la journée de samedi avant qu’un bogey-quadruple bogey-birdie ne la laisse à cinq coups de retard, a réalisé un 75 et est 21e à 2 sous.

Sur le par-4 du 16e samedi, elle a échoué deux fois à sortir la balle de la profonde barranca pour atteindre le 8. Dimanche, elle a fait un double bogey sur le par-3 du 7e et a fait un bogey sur les deux derniers trous.

Article précédentLe prix des Royal Enfield a augmenté pour la deuxième fois en 5 mois, vérifiez les nouveaux prix ici.
Article suivantM. Sullivan s’engage à renforcer la coopération et la sécurité d’Israël, « menacé par l’Iran ».