Accueil Sport Golf Made in HimmerLand va à Oliver Wilson

Made in HimmerLand va à Oliver Wilson

0

Le Made in HimmerLand revient à Oliver Wilson qui fête au Danemark le deuxième titre de sa carrière – mettant fin à une disette de huit ans – sur le DP World Tour. A Farso et sur le parcours du HimmerLand Golf & Spa Resort (par 71), l’Anglais s’est imposé avec un score de 263 (66 65 65 67, -21) coups, battant l’Ecossais Ewen Ferguson, 2 / o avec 264 (-20) dans la photo finish, devant le Norvégien Kristian Krogh Johannessen, 3 / o avec 266 (-18).

Made in HimmerLand, Oliver Wilson

Le rêve de victoire de Francesco Laporta s’évanouit. En tête après le « moving day », le Pouilleux a terminé le tournoi à la 4e place avec un total de 267 (64 64 68 71, -17) aux côtés des Britanniques Ross McGowan, Matthew Jordan et Matthew Southgate.

Le joueur de 31 ans originaire de Castellana Grotte (Bari) a réalisé trois birdies et autant de bogeys lors du quatrième tour. Alors que Guido Migliozzi de Vicenza était classé 35/o avec 275 (-9). Plus loin derrière Renato Paratore et Edoardo Molinari, tous deux 52 / i avec 278 (-6).

Lire aussi:   Barty et la possibilité que Swiatek la remplace comme nouveau numéro 1.

Made in HimmerLand 2022 ferme à Farsø, au Danemark. Après la grande lutte qui a déjà émergé dans le troisième tour, et qui a également caractérisé une grande partie du dernier, l’Anglais Oliver Wilson a pris la victoire. C’est une très grande joie pour lui, car il renoue avec la victoire sur le DP World Tour (nom actuel du Tour européen) presque huit ans après l’Alfred Dunhill Links Championship dans lequel il s’était permis le luxe de battre, entre autres, Rory McIlroy.

Cette fois, malgré une mauvaise journée avec le putt court, c’est un birdie longue distance au 17 qui lui donne le succès. Pour lui, un score de -21 (66 65 65 67, 263 coups), ainsi qu’un retour dans le top 400 mondial à l’âge de 41 ans, après avoir également connu une carrière de numéro 35 en 2009.

Francesco Laporta a depuis longtemps les possibilités concrètes de se battre pour la victoire, se retrouvant en tête seul ou en compagnie pendant longtemps. Deux bogeys au 9 et au 12, puis au 15, face à trois birdies, rendent son tour proche du par.

Lire aussi:   Belinda Bencic prend sa revanche sur Sorana Cirstea à l'US Open

Il reste à -17, ainsi qu’une quatrième place qui le rapproche du top 60 vers Dubaï (il est 105ème) et lui fera faire un bon bond dans l’OWGR. Avec lui, les Britanniques Matthew Jordan, Matthew Southgate et Ross McGowan.

Les dix premiers, de la huitième à la seizième place, sont complétés par le Néerlandais Daan Huizing (son -9 d’aujourd’hui est spectaculaire avec 7 brirdies et un eagle), le Danois Marcus Helligkilde, l’Allemand Nicolai von Dellingshausen et le Sud-Africain Justin Walters.

Pour compléter le tableau des Italiens, il y a les résultats suivants : 35ème place à -9 pour Guido Migliozzi, 52ème à -6 aussi bien pour Renato Paratore que pour Edoardo Molinari. De bons signaux en vue d’un Open d’Italie qui sera de plus en plus qualifié, dans moins de deux semaines.

Article précédentGreg Norman : « Les joueurs de Liv peuvent porter des shorts ».
Article suivantSergio Garcia loin de la tête au Invitational