Accueil Dernières minutes L'International Loukachenko exhorte son gouvernement à préparer la riposte aux dernières sanctions occidentales

Loukachenko exhorte son gouvernement à préparer la riposte aux dernières sanctions occidentales

0

Paris :, 3 déc. (Cinktank.com) –

Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a exhorté vendredi son gouvernement à réagir « rapidement » et « clairement » à la nouvelle vague de sanctions approuvée jeudi par l’Occident – avec les Etats-Unis et l’UE en tête -, bien qu’il ait garanti qu’il n’expulsera aucun diplomate.

Loukachenko a déclaré lors d’une réunion que « certaines ambassades (occidentales) commencent à faire leurs valises » en prévision d’une expulsion imminente. « Je veux qu’ils se calment (…) Nous n’expulserons personne », a promis le président, prêt à répondre aux punitions « de manière civilisée », conformément au droit international.

Cependant, le dirigeant biélorusse a également ajouté : « Si nous déclarons quelqu’un persona ‘non grata’, il aura le temps de faire ses valises et de partir », rapporte l’agence de presse officielle BelTA.

Loukachenko, qui soutient que les sanctions n’affectent pas le développement économique de l’ex-République soviétique, a estimé que la Biélorussie a fini par devenir un pion dans le jeu géopolitique à grande échelle, une thèse qu’il partage avec son principal allié, la Russie.

« Ils veulent que la Biélorussie soit comme l’Ukraine », a-t-il déclaré, avertissant immédiatement que cela « n’arrivera jamais ». « Nous sommes biélorusses, nous avons notre propre vision de l’avenir », a ajouté Loukachenko, à l’honneur depuis les élections présidentielles controversées de 2020 et signalé ces derniers mois par le rebond des flux migratoires vers les frontières de l’UE.

Lire aussi:   Un tribunal russe a infligé une amende de 380 euros à un citoyen pour "diffamer" aux forces armées pour la guerre en Ukraine

Loukachenko a répondu à ceux qui veulent « changer de gouvernement en Biélorussie, à commencer par son président ». « Nous avons des mécanismes pour le faire, comme des élections », a-t-il ajouté, proposant comme « option » l’avance électorale.

Article précédentL’armée philippine annonce la mort du chef du groupe lié à l’État islamique
Article suivantLaporta : « Dembélé est meilleur que Mbappé et je voudrais qu’il reste ».