Accueil Sport Golf LIV Golf, Tiger Woods a refusé une offre énorme

LIV Golf, Tiger Woods a refusé une offre énorme

0

Le oui de Phil Mickelson, le non de Tiger Woods. Du 9 au 11 juin, la Super Ligue arabe (LIV Golf) débutera son aventure avec le premier de ses huit tournois en 2022. Les débuts auront lieu au Centurion Golf Club de Londres, où Phil Mickelson fera également partie des protagonistes.

Loin du green depuis février dernier, le Californien a dissous ses réserves. Avec Dustin Johnson (ancien numéro 1 mondial), Sergio Garcia, Louis Oosthuizen, Lee Westwood et Ian Poulter, il fera partie des grands de la compétition en Angleterre.

« Je suis prêt à retourner faire ce que j’aime le plus. Après 32 ans de carrière, ce parcours représente un nouveau départ non seulement pour moi mais aussi pour le golf en général. J’ai un esprit renouvelé et je m’excuse auprès de toutes les personnes que j’ai offensées récemment avec mes commentaires », a déclaré Mickelson sur Twitter.

Qui ne craint pas une disqualification à vie du PGA Tour. « Mon intention – souligne-t-il – est de jouer les Majors à l’avenir ».

Lire aussi:   Belinda Bencic : il faut respecter les règles à l'Open d'Australie 2022.

Tiger Woods, Liv

Il n’y aura pas de Woods. Comme l’a déclaré Greg Norman dans une interview au Washington Post, « Le Gros Chat » a « refusé une offre extraordinairement importante ».

A Londres, le tournoi se jouera sur une distance de 54 trous, sans cuts. Il y aura 48 joueurs, pour un double spectacle. D’une part la compétition individuelle (avec le vainqueur qui touchera 4 millions de dollars), d’autre part la compétition par équipe (12) décidée par une draft modèle NBA.

Chacune étant formée par un capitaine. Vainqueur de 15 tournois majeurs (deuxième après Jack Nicklaus, avec 18) entre 1997 et 2019, il a marqué de manière indélébile l’histoire de ce sport, le mettant sous les feux de la rampe après des années où une telle figure dominante et charismatique manquait.

Parmi les nombreux moments passés dans l’histoire du golf, on se souvient de l’incroyable approche trouée au 16 du dernier tour du Masters 2005, et de la victoire après un trou de barrage contre Rocco Mediate à l’U.S. Open 2008 au terme des quatre tours joués avec une fracture du tibia et un ligament du genou qui sera reconstruit quelques jours plus tard.

Lire aussi:   Petchey analyse le débat GOAT entre Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic.

Des rivalités historiques avec Phil Mickelson et Vijay Singh, parmi les seuls athlètes capables d’ébranler, ne serait-ce qu’à des périodes alternées, sa domination. Tiger Woods détient l’incroyable record de 54 victoires et seulement 4 défaites dans les tournois où il menait après trois tours, un record qui a alimenté le mythe de l’imbattable « Tiger Woods du dimanche », invariablement vêtu d’un T-shirt rouge et d’un pantalon noir.

Dimanche du dernier tour (sa mère lui a transmis cette petite superstition depuis qu’il est enfant). Il détient le record du plus petit nombre de coups dans les 4 tournois majeurs, il est, avec Jack Nicklaus, le seul joueur à avoir remporté trois fois le « Grand Chelem de la carrière », et le seul golfeur de l’histoire à avoir gagné plus d’un tournoi majeur pendant 2 années consécutives (2005-2006).

Article précédentEmma Raducanu : Je ne pense pas que quelqu’un puisse dire « J’aurais aimé ne pas gagner le Grand Chelem à 18 ans ».
Article suivantLes États-Unis estiment que le rapport de l’ONU sur Israël et la Palestine « ne permet pas d’avancer » en matière de droits de l’homme.